ARCHIVES : MARS 2014

LES SÉLECTIONS DE TRAINVAPEUR.FR



Édition 197
SEMAINE du 3 au
9 mars 2014



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END


Les 8 et 9 mars, le SALON DU MODÉLISME organisé par le C A S-C (Centre d'Animation Socio-Culturel). Ce rassemblement sous le titre « Partageons notre passion » se veut un grand moment d’échanges et de convivialité. Plus de cent exposants, plus de mille pièces exposées avec évolutions des réseaux de trains et de nombreuses autres animations, découvertes et initiations. Petite restauration sur place. Salle polyvalente (près de la gare SNCF) à LES ARCS SUR ARGENS (83). Site Web.
Le 9 mars, le SALON INTERNATIONAL JOUETS-PASSION organisé par le CERCLE FERROVIAIRE DE SARRE ET MOSELLE avec Bourse d'échange internationale. Ouvert de 09h30 à 16h00. Entrée : 3 €. Centre Social Eric Tabarly à MORSBACH (57). Site Web.



LA VIDÉO DE LA SEMAINE


WEMFAL 2014 (15 et 16/02/2014)
Philbru Production (France)


LE SITE DE LA SEMAINE

RATIONIS TECHNOLOGIES - Le Chemin de Fer. Jean-Claude, le créateur de ce site est, sans contestation possible, un amoureux des locomotives à vapeur. Mais, comme il le dit lui-même, cette passion n’est pas faite seulement de nostalgie, bien qu’à l’âge de 14 ans, il eut le privilège de « conduire » la 140.C.1, sur quelques centaines de mètres, une aventure qui a dû laisser un souvenir impérissable. Aujourd’hui, Jean-Claude fabrique et construit lui-même ses machines à vapeur vive. Mais si ses locomotives sont plus petites que la 140.C.1 de son enfance, la passion elle, est toujours aussi grande et ne demande qu’à être partagée. Pour vous en rendre compte, il vous suffit d’aller sur RATIONIS TECHNOLOGIES - Le Chemin de Fer en cliquant sur ce lien. Les amoureux de la vapeur vive et de la 141.R apprécieront. Les autres aussi….

LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

LA LOCOMOTIVE DE L'ORIENT EXPRESS

Dans le cadre de l’exposition « Il était une fois l’Orient Express » qui se déroulera du 4 avril au 31 août 2014 à Paris, SNCF a entrepris la remise en état de présentation d’une locomotive à vapeur de légende : la 230 G 353, datant de 1922. Plus de 2300 heures ont été nécessaires à l’association APPMF (Association Pour la Préservation du Patrimoine et des Métiers Ferroviaires) pour la réalisation des travaux de remontage et de remise en peinture de cette locomotive qui fut, notamment, vedette du film « Le Crime de l’Orient Express ». La 230 G 353 (ex 4353 du P.O.), classée Monument Historique en 1987, fait partie de la collection gérée par convention par la Cité du Train de Mulhouse. Pour sa présentation à Paris, SNCF et la Cité du Train ont confié à l’association APPMF (Association Pour la Préservation du Patrimoine et des Métiers Ferroviaires) la réalisation des travaux de remontage et de remise en peinture de cette locomotive qui fut, notamment, vedette de très nombreux films dont « Le Train », « Monsieur Klein » et le très célèbre et mythique « Le Crime de l’Orient Express ».
Après sa remise en état visuel, la 230 G 353 fera sa sortie officielle le 7 mars 2014, avant son départ pour l'exposition de Paris où elle sera installée sur le parvis de l'Institut du monde arabe. Sa remise en état fonctionnel sera effectuée dans un second temps.
Pour lire l'article de trainvapeur.fr sur la présentation de l'exposition « Il était une fois L'Orient Express », cliquez sur ce lien.
Source : SNCF.

RÉFECTION DES QUAIS EN GARE DE LILLE FLANDRES

Du 3 au 29 mars 2014, Réseau Ferré de France réalise des travaux de modernisation et de réfection d’une partie des quais de la gare Lille Flandres, notamment entre les voies 10 à 16. Afin de minimiser les impacts de ce chantier sur les circulations au départ et à l’arrivée de Lille Flandres, les travaux se dérouleront de nuit. Durant le chantier, seule la voie 14 ne sera pas accessible aux voyageurs.
Ces travaux viennent en complément de l’opération de réorganisation des voies en gare et avant gare engagée il y a plus de trois ans et dont le chantier s’est terminé le 2 septembre 2013. Cette opération, en augmentant jusqu'à 30 % la capacité d'accueil du trafic grâce à la séparation des flux, a pour effet de remédier à la saturation de la gare Lille Flandres, en heure de pointe, et d'assurer la régularité des trains. Elle est aussi un préalable pour tout projet de développement de l'offre de transport régional.
Source : RFF.

PAS DE RAILS DANS LA VILLE

Après la tragédie survenue l'été dernier, à Lac Mégantic, au Québec, la mairesse de la ville a indiqué aux repreneurs de la ligne ferroviaire, qu'à l'avenir, il est hors de question que les trains traversent la ville. Il faut rappeler que le 6 juillet 2013, un convoi de 72 wagons-citernes transportant du pétrole, avait déraillé en pleine ville avant d'exploser. Il est vrai que la catastrophe a laissé des traces et marqué les esprits, 47 personnes ayant perdu la vie et une trentaine de bâtiments du centre-ville étant complètement détruits. Un nouveau tracé de la ligne devra donc être établi avant que le trafic reprenne.
L'année 2013 fut, malheureusement pour le Canada, une année où les déraillements et accidents se sont succédés : 21 mai, déraillement à Jansen (91.000 litres de pétroles déversés); 2 juin à Wanup (déraillement de 11 wagons sur un pont, dont la moitié est tombée dans la rivière);  27 juin déraillement à Calgary (sept wagons déraillent sur un pont qui s'effondre sous leur poids; 6 juillet déraillement et incendie à Lac Mégantic (47 morts et une partie du centre-ville détruit); 27 juillet à Lloydminster (déraillement d'une locomotive et sept wagons-citernes transportant du pétrole); 18 septembre à Ottawa (collision entre un bus et un train de passagers. 6 morts et 30 blessés); 25 septembre près de Landis (déraillement de 17 wagons dont certains transportaient du pétrole, de l'éthanol et des produits chimiques) et tout dernièrement, 23 février 2014 à Montréal (déraillement d'un train de marchandises avec déversement de 3.500 litres d'essence). Ceci n'est qu'une liste partielle des incidents de l'année 2013 et début 2014.
D'après les statistiques gouvernementales, un total de 1.011 accidents ferroviaires de compétence fédérale ont été signalés au BST en 2012. Ce nombre est semblable au total de 1.022 en 2011 et représente une baisse de 10 % de la moyenne de 1.128 sur 5 ans, pour la période de 2007 à 2011.
Les accidents mettant en cause des matières dangereuses se chiffraient à 118 en 2012, égal au nombre de 2011, mais en baisse par rapport à la moyenne sur 5 ans de 147.
En 2012, 48 accidents mettant en cause des trains de voyageurs se sont produits, ce qui signifie une baisse par rapport aux 68 accidents en 2011et à la moyenne sur 5 ans de 72.
On compte 82 décès relatifs au domaine ferroviaire en 2012 (incluant 29 passages à niveau, 49 intrus et 4 autres) comparativement à 71 en 2011 et à la moyenne de 76 sur 5 ans.
La tragédie de Lac Mégantic risque malheureusement d'alourdir les statistiques 2013.
Source : BST.

L’INCONSCIENCE DU DANGER PEUT ÊTRE FATALE !

L’inconscience de cette femme a failli lui coûter la vie. Une caméra de vidéo surveillance de la gare de d’Oisterwijk, aux Pays-Bas, a enregistré la scène d’une personne qui, voulant rejoindre un groupe d’amis de l’autre côté d’un passage à niveau, décide de passer sous les barrières et s’engage pour traverser les voies. Fort heureusement un coup d’œil rapide l’informe de l’arrivée du train et dans un réflexe de survie, elle recule sous la barrière alors que le train passe à grande vitesse.
C’est avec ce type de vidéo de situations réelles, que les autorités hollandaises ont décidé de réaliser une campagne de prévention pour rappeler les dangers aux abords des voies ferroviaires.
En France, des opérations d’informations et de sensibilisations, afin de mieux comprendre les comportements à risque à l’approche des passages à niveau, sont régulièrement organisées par Réseau Ferré de France, la SNCF et la Sécurité Routière. La dernière en date, le 24 septembre 2013, baptisée « Opération vigilance », a rappelé aux utilisateurs que, à pied, en voiture, en camion ou en deux roues, traverser une voie ferrée encadrée par un passage à niveau n’est pas dangereux à condition de respecter les règles de sécurité et de prudence.
99 % des accidents qui surviennent lors d’un franchissement aux passages à niveau sont la conséquence du non-respect du code de la route. Pour lire l'article de trainvapeur.fr sur « L'Opération vigilance » organisée le 24/09/2013, cliquez sur ce lien.
Source : LiveLeak.

LE PARLEMENT EUROPÉEN FAIT DÉRAILLER LA PROPOSITION DE LA COMMISSION EUROPÉENNE SUR LA LIBÉRALISATION FERROVIAIRE

Le vote, le mercredi 26 février 2014, de deux amendements sur le texte du « quatrième paquet ferroviaire » visant à briser le monopole des grandes compagnies nationales (SNCF et DB) sur le transport des voyageurs, a affaibli la demande formulée par la Commission Européenne, pour la séparation entre la gestion des infrastructures et l'activité de transporteur. Ce vote donne donc un sursis aux deux grandes compagnies française et allemande.
Toutefois, afin de fournir de meilleurs services de transport aux passagers, le Parlement européen mise sur une concurrence qui devrait être renforcée.
Les autorités nationales pourraient ouvrir à la concurrence les contrats de services ou les octroyer à un seul opérateur à condition de déterminer une durée maximum pour de tels contrats. Les autorités nationales devront aussi se justifier sur un tel octroi en fonction de critères comme la ponctualité des services, le rapport coût-efficacité, la fréquence des services et la satisfaction des usagers.
Les nouvelles dispositions visent aussi à permettre aux nouveaux opérateurs de fournir des services et à tous les opérateurs d'avoir un accès équitable aux infrastructures ferroviaires, tout en préservant le rôle essentiel des contrats de services publics. Des limites sur le nombre de contrats de services publics, déterminant le nombre de contrats octroyés dans chaque État membre en fonction du volume du trafic, devraient aider les petits opérateurs à proposer des offres.
Les députés ont également approuvé des dispositions visant à harmoniser la certification de sécurité des opérateurs ferroviaires et à réduire le délai et les coûts d'autorisation des véhicules.
En ce qui concerne les personnels, les opérateurs sélectionnés par les autorités devraient fournir à leurs employés des conditions de travail conformes aux normes sociales nationales ou locales et maintenir ces conditions en cas de changement d'opérateurs. Ils devront également respecter les conventions collectives et garantir des conditions de travail décentes.
Source : Parlement Européen.

TRAIN DES PIGNES : OPÉRATION DE RELEVAGE TERMINÉE

Vendredi 28 février a eu lieu l’opération de relevage du Train des Pignes accidenté le 8 février par la chute d’un rocher de plusieurs tonnes, à hauteur de Saint-Benoît près d’Annot dans les Alpes de Haute Provence. Deux grues (200 tonnes et 160 tonnes) ont été nécessaires pour dégager la rame de tête que le rocher a propulsée dans le ravin. La seconde rame, couchée le long de la voie, sera remise sur rails et remorquée.
Le Train des Pignes, exploité par les Chemins de Fer de Provence, assure 4 allers-retours par jour entre Nice et Dignes-les-Bains et est une liaison vitale pour la région.
Source : TF1.



LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

TRAIN ON THE DANGEROUS SEA, RAMESWARAM BRIDGE



TheRailZone



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

C'est bien un vieux train d'autrefois qu'on a remis en service ce jour-là. (…) On avance dans le couloir. Le premier geste qui change tout, c'est de tirer la porte du compartiment. Dans une bouffée de chaleur électrique et molle, on accède par effraction à une intimité plus ou moins vautrée, plus ou moins distante : on vous toise de bas en haut. Foin de l'anonymat des wagons monolithiques ! Ne pas saluer, ne pas s'enquérir de la possibilité de prendre place relèverait de la barbarie. Il y faut même une sorte d'inquiétude chagrine qui fait partie du rite. C'est le sésame. (…) Dès lors, on peut se caler coin-couloir et déplier les jambes. Le regard de chaque passager obéit à une petite gymnastique instinctive et complexe : pause possible sur le sol noir caoutchouté, entre les pieds des occupants; pause prolongée bienvenue juste au-dessus des visages. Les positions intermédiaires - les plus intéressantes pourtant - sont à effectuer furtivement. Mais nul n'est dupe : l'acuité de l'œil dément alors la pudeur de sa course. Une échappée vers le paysage semble de bon aloi, avec étape sur les cendriers plombés de la S.N.C.F. Mais c'est en haut, près du miroir clouté, que l'œil revient se poser à son aise.

Philippe DELERM - Écrivain français (né en 1950)



Édition 198
SEMAINE du 10 au
16 mars 2014



LE RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END


Les 15 et 16 mars, EXPOSITION DE MODÉLISME FERROVIAIRE organisée par LE TRAIN DE LA MODER sur 1.200 m². Ouvert le samedi de 13h30 à 19h00 et le dimanche de 09h30 à 18h00. Entrée 3 €. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés. Restauration sur place. Maisons des Loisirs à UBERACH (67). Site Web.


LA VIDÉO DE LA SEMAINE

)

Harz Mountain Railway - February 2014 Part One
acw71000 (Grande Bretagne)


LE SITE DE LA SEMAINE

Cette semaine, je vous propose le site de l'APPMF (Association pour la Préservation du Patrimoine et des Métiers Ferroviaires) que l'actualité met en avant cette semaine avec la remise en état de présentation de la locomotive à vapeur 230 G 353. C'est en effet cette association qui a été chargée, par la SNCF, des travaux de remontage et de remise en peinture de cette locomotive qui fut, notamment, vedette de très nombreux films. Pour aller sur le site de l'APPMF, cliquez sur ce lien.

LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

LE « COME BACK » DE LA STAR

Certains l’appellent affectueusement par ses surnoms, la « Chieuvre du Berry » ou « Zézette », d’autres lui donnent de son premier matricule du PO, la 4353, et les derniers s’adressent à elle comme à une Star car, avec son numéro SNCF 230 G 353, cette locomotive n’a pas moins de 35 films à son actif dont la célèbre adaptation éponyme, par Sidney Lumet, du livre d’Agatha Christie « Le Crime de L’Orient Express ». Mais aujourd’hui, ce qui intéresse le plus la belle, c’est de retrouver à nouveau la lumière des projecteurs lorsqu’elle sera en tête du mythique Orient Express sur le parvis de l’Institut du monde arabe à Paris d'avril à août 2014.
Pour l’occasion, l’APPMF (Association pour la Préservation du Patrimoine et des Métiers Ferroviaires) a reçu la mission, dans un premier temps, de remettre en état de présentation la vedette afin qu’elle soit fin prête pour l’exposition « Il était une fois l’Orient Express ». Après 2334 heures de travail intensif réparties sur 72 jours avec en moyenne 6 personnes pour en effectuer le remontage, la « Chieuvre » est sortie, le vendredi 7 mars 2014, des ateliers SNCF du Technicentre Champagne-Ardenne d’Épernay pour une présentation officielle avant son départ pour Paris.
Une fois l’exposition terminée, la 230 G 353, classée Monument Historique depuis 1987, reviendra à Épernay pour une restauration fonctionnelle et sa remise en service.
Dans les semaines à venir, trainvapeur.fr vous proposera un dossier sur cette machine au destin exceptionnel.
Philippe BRUYELLE (10/03/2014).

INQUIÉTUDE POUR LES CHEMINS DE FER DE PROVENCE

Suite au dramatique accident qu’ont vécu les Chemins de fer de Provence le 8 février 2014, la toute nouvelle Régie Régionale des transports qui exploite cette ligne depuis le 1er janvier voit son existence menacée. En effet le peu d’empressement des services de l’État pour une réouverture totale et en toute sécurité du réseau menace les emplois des 150 cheminots qui y travaillent et toute la vie économique des bourgs et villages desservis.
La décision de laisser fermer le tronçon de voie Entrevaux-Annot plus de six mois serait catastrophique pour le réseau. D’un point de vue économique, une fermeture de la ligne aura un impact négatif estimé à près de 600.000 € sur les recettes voyageurs ; soit un tiers des recettes de l’année.
La fermeture partielle de la ligne aura des retombées sur l’attractivité de la région et la privera d’environ 250.000 touristes durant la période estivale. Cela aura un impact important auprès des commerçants des Alpes de Haute-Provence qui risquent d’avoir des pertes conséquentes sur leurs chiffres d’affaires.
Face à cette situation insupportable, le syndicat CGT Cheminots de Provence lance un appel à l’ensemble des usagers, des populations ainsi qu’aux élus et demande :
  • Que les pouvoirs publics décrètent l’état de catastrophe naturelle permettant de débloquer des financements pour réaliser des travaux de sécurisation du lieu le plus rapidement possible.
  • Une réévaluation rapide de la situation avec l’aide de techniciens de la SNCF, habitués à de tels contextes pour permettre la mise en place de dispositifs rapides et efficaces de nature à rétablir la liaison ferroviaire.
  • Que dans le cadre du contrat de plan État-Région et au nom de l’égalité des territoires, l’État soutienne activement l’exécutif régional pour une modernisation et une sécurisation du réseau.
  • Une information exhaustive à l’ensemble des acteurs concernés.
Vous pouvez participer à faire entendre cet appel auprès du Ministère des Transports, en signant la pétition « Sauvons les Chemins de fer de Provence » dont le formulaire est accessible en cliquant sur ce lien.
Merci à Aqua d’Aqui pour l’information.

RÉNOVATION DE LA LIGNE BEAUVAIS - ABANCOURT

Du 1er mars au 30 mai 2014, Réseau Ferré de France poursuit un important chantier de modernisation du réseau entre Beauvais et Abancourt. Pendant cette période, le trafic ferroviaire est interrompu sur cette ligne.
Cette opération consiste à enfouir 54 km de câbles de télécommunication entre Beauvais et Abancourt et à les remplacer par de la fibre optique.
Ce chantier permettra de renouveler les installations techniques arrivées en fin de vie tout en les rendant moins vulnérables au vol et au vandalisme.
Ces travaux représentent un investissement de 5.5 millions d’euros entièrement financé par Réseau Ferré de France.
Source : RFF.

LE CONFORT FERROVIAIRE À LA JAPONAISE

L’extrême ponctualité, la rapidité, l’amabilité du personnel, la propreté et le confort des Shinkansen japonais sont maintenant devenus légendaires. Et pourtant la JR East (Japan Railway) innove de nouveau dans le confort en proposant, à partir de juillet prochain sur le Shinkansen Yamagata « Toreiyu » reliant Fukushima à Shinjo (148 km), une voiture équipée de deux bains de pieds de 2,4 m de long face aux fenêtres, de quoi admirer le paysage en pleine détente les pieds dans l’eau.
Vous l’avez compris, en plus d’être un des trains les plus sûrs au Monde (deux déraillements sans conséquence, l’un lors du séisme de Niigata* en octobre 2004 et l’autre en mars 2013 alors que le train roulait à environ 20 km/h lors d’une tempête de neige), le Shinkansen est, d’après beaucoup de voyageurs internationaux, le plus confortable. Espace permettant d’avoir son aise et d’allonger ses jambes, siège confortable et pivotant donnant la possibilité d’être dans le sens de marche du train ou de vous retourner pour discuter avec votre voisin de derrière, services nombreux, etc., tout un tas de détails qui font de ce train un moyen de transport exceptionnel, y compris pour le prix des billets, mais cette fois-ci dans le mauvais sens, car il est cher, voire très cher, et c’est là son seul point faible
* Des sismographes sont placés tout le long des voies rapides, permettant au Shinkansen de freiner et de s’arrêter automatiquement en cas de séisme.
Source : JR.

LE PLUS GRAND TUNNEL FERROVIAIRE SOUS-MARIN DU MONDE
POURRAIT BIENTÔT ÊTRE CHINOIS


La Chine projette de construire d’ici 2026, le plus grand tunnel sous-marin du Monde sous la mer de Bohai. Long de 123 kilomètres, soit plus de deux fois le Tunnel sous la Manche, ce tunnel comportera une ligne ferroviaire reliant la ville de Dalian, dans la province du Liaoning, à celle de Yantai, au Shandong.
La durée du trajet entre les deux villes passerait alors à 40 minutes au lieu des 8 heures aujourd’hui par le ferry. Comme pour l’Eurotunnel, des navettes permettraient le transport des véhicules.
Le coût estimé des travaux est de 36 milliards $.
Les plans seront présentés au Gouvernement chinois en avril prochain. En cas d’accord, les travaux devraient commencer en 2015 ou 2016.
Source : french.people.cn.


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

SNCF, PAGES DE PUB, PAGES D'HISTOIRE

)

sncf



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Depuis Parme, déjà, le va-et-vient a commencé, et les babillages, et les déballages remballages, rires étouffés, bâillements, atmosphère pénible des trains qui se réveillent, des gens qui s'habillent, le visage pâteux, les yeux enfoncés dans des orbites bouffies et gonflées de mauvais rêves, toutes les déjections de la nuit, croûtes et croûtons des yeux, du nez, de la bouche, obturation des canaux, transpiration aigre, chaleur suffocante, remue-ménage de valises et trousses de toilette, les odeurs d'orange pelée, de café et de parfums se mélangent dans l'air saturé.

Bernard COMMENT - Écrivain suisse (né en 1960)



Édition 199
SEMAINE du 17 au
23 mars 2014



LE RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END


Les 21, 22 et 23 mars, la FÊTE DES P'TITS TRAINS, une exposition de modélisme ferroviaire organisée par l'AMFI (Amicale des Modélistes Ferroviaires Indépendants). Présentation de réseaux à diverses échelles, train ludique pour enfants, locomotives à vapeur vive, vitrines avec modèles construits par les membres de l'AMFI, ateliers de démonstration. Ouvert le vendredi de 14h00 à 18h00 et les samedi et dimanche de 10h00 à 18h00. Entrée 2,50 €. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés d'un adulte. Maison de quartier de Porchefontaine. Salle Delavaud. 86 rue Yves Le Coz à VERSAILLES (78). Site Web.



LA VIDÉO DE LA SEMAINE


Canada's Canyon
traintapes (Canada)


LE SITE DE LA SEMAINE

Voici cette semaine le site l'AACT (Association Artistique des Cheminots de Toulouse) qui a pour but d'encourager, favoriser et développer l'étude et la pratique des activités artistiques auprès des cheminots et leur famille. La section modélisme ferroviaire est constituée de passionnés, cheminots ou pas, et chacun participe d'une façon ou d'une autre à faire vivre cette passion. Les échanges d'idées ou de savoir-faire permettent à chacun de s'enrichir. Pour en savoir plus sur l'AACT et visionner les nombreuses illustrations des réseaux ferroviaires en exposition, cliquez sur ce lien.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

OÙ CONDUIRE UNE LOCOMOTIVE À VAPEUR ?

Quel passionné de train n’a jamais rêvé de monter à bord d’une locomotive à vapeur et de la conduire. Ce plaisir, rare, est toujours réalisable aujourd’hui grâce à certaines associations de train touristique qui proposent, le temps d’une journée*, un stage de conduite sur des matériels fidèlement conservés.
Dépaysement total, changement d'univers, changement d'époque, c'est ce qui vous attend dans la cabine entre le mécanicien et le chauffeur. À vos ordres, le train démarre, avance, et vous redécouvrez le plaisir de la lenteur.
Vous trouverez ci-dessous une liste, non exhaustive, d’associations proposant cette prestation et auprès desquelles vous pourrez obtenir tous les renseignements nécessaires pour vous inscrire et ainsi réaliser votre rêve.
  • AECFM (Train à vapeur du Lac de Rillé). Site Web.
  • APPEVA (Le P’tit train de la Haute Somme). Site Web.
  • CFTT (Chemin de Fer Touristique du Tarn). Site Web.
  • CFTV (Chemin de Fer Touristique du Valmondois). Site Web.
  • TTDA (Train Thur Doller Alsace). Site Web.
  • TTGM (Ttrain Touristique Guîtres-Marcenais). Site Web.
Une journée aux sensations fortes et aux souvenirs garantis. Dépêchez-vous car les places sont comptées.
* Certaines associations proposent également des stages de 3 et 5 jours.


LE TRAIN DU TOIT DU MONDE

Inauguré en juillet 2006, le chemin de fer Qinghai-Tibet est un véritable exploit technologique. Longue de 1.142 km, la ligne relie la ville de Lhassa (3.500 m d’altitude) au Tibet, à la ville de Golmund (2.800 m d’altitude) dans la province chinoise du Qinghai.
Le train emprunte le col des monts Tangula, point culminant du réseau ferré avec ses 5.068 mètres d’altitude. 80 % de la ligne traversent des contrées se trouvant à plus de 4.000 mètres d’altitude et sur près de 550 km, la voie est implantée sur un sol gelé en hiver qui devient instable durant la saison d’été. Cette particularité liée à la haute altitude de la région a nécessité l’installation, sous le ballast, de tuyaux remplis de fluide frigorigène afin de conserver le sol gelé et la stabilité de la voie.
Entre le 1 juillet 2006 et le 1 juillet 2012, le train a transporté 52,76 millions de voyageurs dont une grande majorité de touristes. Avec le prolongement de la ligne sur 253 km, d’ici octobre 2014, de Lhassa à Shigatse (Xigazê) (deux villes sacrées pour les tibétains), le trafic devrait encore augmenter considérablement.
Source : CRI.

COMMENT LES EUROPÉENS JUGENT-ILS
LEURS SERVICES FERROVIAIRES RESPECTIFS ?


Fin 2013 la Commission des Transports et du Tourisme de l’Union Européenne a lancé une étude sur la satisfaction des clients à l’égard des services ferroviaires de chaque pays membre de la Communauté Européenne (exceptés Malte et Chypre). Pour pouvoir mener à bien cette étude, des échantillons représentatifs de la population de chaque pays ont été interrogés par des organismes de sondages.

Il en ressort que les européens sont :
  • très satisfaits des prestations par les opérateurs en amont du voyage (informations, horaires, facilité d’achats des billets, etc.). La France se situe au-dessus de la moyenne sur ces critères, avec 84 % de satisfaits pour l’information (+ 4pts), et 86 % en ce qui concerne la facilité d’achat des billets (+ 2pts) par rapport à 2011.
  • apprécient diversement les prestations servies durant le voyage. La fréquence des trains (71 % de satisfaits) et la disponibilité des personnels dans les trains (69 % de satisfaits) enregistrent d’assez bons niveaux de satisfaction. Sur ces critères, la France se situe légèrement au-dessus de la moyenne (74 % et 70 % de satisfaits).
  • modérés sur l’évaluation de l’entretien et la propreté des équipements en gares (64 %) et la ponctualité et la fiabilité des trains (62 %), avec une variabilité plus importante selon les pays (entre 45 % et 91 %). La France a nettement progressé sur ces dimensions depuis 2011, ce qui lui permet de se situer nettement au-dessus de la moyenne européenne en ce qui concerne la propreté des gares (76 %, + 6 pts ), et dans la moyenne pour la ponctualité des trains (62 %, + 7pts, alors qu’elle accusait un net retard sur cette dimension en 2011).
  • tout juste satisfaits sur deux critères. La propreté des voitures (y compris toilettes) avec 56 % de satisfaits, et l’information pendant le voyage, notamment en cas de retard (55 %). Ces critères enregistrent une forte variabilité selon les pays (22 % à 87 %). La France se distingue par un niveau de satisfaction plus élevé sur la propreté des voitures (68 % de satisfaits), mais reste en retrait sur l’information à bord, notamment en cas de retard (47 %), sans évolution significative depuis 2011.
  • insatisfaits sur le SAV et les modalités de réclamation. Seuls 41 % des européens se déclarent satisfaits de leur opérateur sur ce point (en progression de 11 pts toutefois par rapport à 2011), avec une variabilité là aussi importante (12 % à 59 %). La France se positionne mieux que les autres pays sur cette question, avec 57 % de satisfaits et une forte progression depuis 2011 (+ 29 pts).

LE CLASSEMENT DE LA FRANCE

Sur les différents critères étudiés, notre pays reçoit les classements suivants (sur 26) :

  • 8ème pour la facilité d’achat des billets,
  • 10ème pour l’information sur les horaires et sur la fréquence des trains,
  • 11ème sur la propreté des gares et  à bord des trains,
  • 16ème pour la disponibilité des personnels dans les trains, la ponctualité et la fiabilité,
  • 17ème pour la ponctualité et la fiabilité,
  • 21ème  pour l’information pendant le voyage et notamment en cas de retard.

Dans ce classement européen, les pays en haut du tableau sont la Grande-Bretagne et l’Espagne. La France et la Belgique se retrouvent dans la moitié haute. Quant au bas du tableau, on y trouve les Pays-Bas, l’Allemagne et l’Italie qui sont considérés comme de mauvais élèves par leurs voyageurs nationaux respectifs. Il faut toutefois noter que ces classements sont à nuancer et notamment en ce qui concerne l’Allemagne dont le niveau d’exigence des voyageurs est très élevé par rapport à de nombreux autres pays de l’UE. Sources : SNCF et Union Européenne.

LA FIBRE OPTIQUE SUR 4000 KILOMÈTRES LE LONG DES VOIES

Réseau Ferré de France et la SNCF vont, dans les 3 ans à venir, déployer 4000 kilomètres de fibre optique le long du réseau ferré national. Ce nouveau réseau fibré sera principalement destiné pour la modernisation des installations techniques permettant de mieux gérer la signalisation lumineuse, les aiguillages, la téléphonie ferroviaire et autres gestions techniques liés au train.
Cette installation de la fibre optique n’apporte donc pas de solution immédiate pour la réception d’internet dans les trains, le WiFI étant actuellement la seule technique fiable pour répondre au besoin des usagers.
Une fois le réseau fibré déployé, il sera éventuellement possible d’installer des bornes WiFi le long des voies pour permettre un accès internet correct à bord des TGV, mais ces travaux ne se faisant pas à moindre coût, il faudra attendre un certain temps avant de pouvoir surfer sur la toile dans les trains.
Les travaux de déploiement de la fibre optique seront effectués par la société Sogetrel, un des spécialistes des infrastructures de réseau.
Source : ZDNet.


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

A Steam Train Passes



NFSA Films



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Je ne sais pas si tu te souviens de ce voyage en train que nous avions fait ensemble (Paris-Caen, je crois) et dans le wagon de queue que nous avions attrapé de justesse gare Saint-Lazare (parce que nous sommes toujours en retard partout, n'est-ce pas), ce compartiment de seconde classe aux banquettes de bois médiévales où nous avions finalement réussi à nous caser bien qu'il fut bourré comme une boîte à sardines d'honnêtes chrétiens qui manifestement, à voir leurs têtes de poissons morts et les auréoles de sueur aux aisselles de leurs vestons, se rendaient à leurs affaires ?

Pierre AUTIN-GRENIER - Écrivain français (Né en 1947)





Numéro 200
SEMAINE du 24 au
30 mars 2014


LE RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 29 et 30 mars, MOBEXPO - Modelbouw Expo. Exposition, sur 2770 m², de trains, avions, voitures R/C et véhicules militaires, organisée par MSC HET SPOOR. Ouvert les samedi et dimanche de 10h00 à 17h00. Entrée  : adulte 8 € - enfant de 7 à 12 ans 5 € - gratuit pour les enfants jusqu'à 6 ans. Restauration sur place. Parking. ' t babe. Slachthuisstraat 60. SINT-NIKLAAS (Belgique). Site Web.



LA VIDÉO DE LA SEMAINE


Dampfschneeschleuder Xrot d 9213 und Bernina Krokodil Snow
trainfart - magictrains (Allemagne)


LE SITE DE LA SEMAINE

LES PACIFIC ÉTAT. Si vous désirez tout savoir, ou presque, sur les locomotives Pacific État, voici une page internet remarquable qui retrace, avec détails et précisions, l’histoire et l’évolution technique de ces machines qui ont fait la renommée du chemin de fer français au temps de la vapeur. Pour visionner ce document, admirablement réalisé par Jean-Paul Geai, cliquer sur ce lien. À consulter sans modération.

LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

LA PLUS ANCIENNE LOCOMOTIVE BELGE, DÉMÉNAGE

La plus ancienne locomotive à vapeur baptisée, « Pays de Waes », conservée en Belgique, conçue par l’ingénieur Gustave de Ridder et mise en service, en 1845, sur la ligne de chemin de fer à voie étroite entre Anvers, Saint-Nicolas, Lokeren et Gand, a quitté ses quartiers de la gare du Nord de Bruxelles pour être transportée, le samedi 22 mars 2014, au Train World, le nouveau Musée du Chemin de fer situé à Schaerbeek, dans la région Bruxelles-Capitale, qui devrait ouvrir ses portes en mai 2015.
Cette locomotive, construite en 1842 par les Ateliers Postula (Atelier du Renard), à Bruxelles, circula sur la ligne Anvers - Gand de 1845 à 1896, date à laquelle l’État belge décida de reprendre l’exploitation du réseau, jusque-là privé, et transforma la voie étroite en voie normale.
Un trou a dû être percé dans un des murs de la gare du Nord de Bruxelles pour que la vieille dame, qui y était installée depuis 1958, puisse de nouveau voir le jour et partir vers sa nouvelle destination.
Source : RTL.be.

LES COORDONNÉES GPS DES PASSAGES À NIVEAU

Lors de l’opération « Objectif Vigilance » de septembre 2013, Réseau Ferré de France et la Sécurité Routière rappelaient que 98 % des accidents aux passages à niveau sont dus au non-respect du Code de la route et à une conduite à risque : vitesse d’approche excessive, passage en chicane ou franchissement interdit alors que le signal est lumineux, sont autant de comportements à risque qu’il faut corriger pour continuer à faire baisser l’accidentologie aux passages à niveau.
En 10 ans, les accidents mortels ont été divisés par deux. Près d’une trentaine de décès accidentels pourraient être évités chaque année en respectant le code de la route à l’abord des passages à niveau et en adaptant sa vitesse.
Une des actions mises en œuvre, depuis 2008, par RFF et ses partenaires (Prévention routière, Sécurité routière, SNCF, Gendarmerie, Police, collectivités…) est le téléchargement des emplacements GPS des passages à niveau, permettant ainsi au conducteur de visualiser l’approche d’un franchissement rail / route, augmenter son niveau de vigilance et surtout d’adapter sa vitesse d’approche.
Le téléchargement est gratuit et les coordonnées sont compatibles avec la plupart des GPS du marché. Les données venant d’être mises à jour, les utilisateurs de GPS peuvent se rendre sur le site www.securite-passageaniveau.fr ou en cliquant sur ce lien. http://www.securite-passageaniveau.fr/les-coordonnees-gps/
Nous en reparlerons certainement le 3 juin 2014, date de la prochaine Journée Mondiale de Sécurité Routière aux Passages à Niveau.
Source : RFF.

LES DECAUVILLE : DE LA CULTURE DE LA BETTERAVE AU CHEMIN DE FER

Decauville. Voici un nom qui résonne aux oreilles des passionnés de chemin de fer et de locomotive à vapeur et qui fait aussitôt penser à ces petites machines que l’on voit circuler sur les voies étroites des associations de chemin de fer touristique.
Mais l'histoire des Decauville ne se résume pas seulement à ces petites locomotives à vapeur, c’est aussi une incroyable épopée doublée d’une fantastique réussite sociale.
Comment une famille d’agriculteurs de la région parisienne a-t-elle pu passer de la culture de la betterave à l’invention et à la fabrication de chemins de fer dans la deuxième moitié du XIXème siècle ?
Comment les Decauville sont-ils devenus de grands notables en devenant maires puis sénateurs et en étant décorés de la Légion d’Honneur ?
Dans son livre « LES DECAUVILLE », Sylvia RHODIER, professeur d’Histoire-Géographie, se propose, grâce à un laborieux travail de recherche historique, de retracer cette incroyable aventure industrielle, pan méconnu de l’Histoire locale de l’Essonne.
Cette exaltante histoire familiale, la politique ingénieuse et volontariste des Decauville vous replongera dans l’Histoire du XIXème siècle à travers l’industrialisation de la France, de la mise en place du sucre indigène et des débuts du chemin de fer portatif.
Cette grande famille a toujours eu un grand esprit d’entreprise et était ouverte à toutes les innovations.
En 1889, les établissements Decauville de Corbeil dépasseront le millier d’ouvriers.
L’ouvrage LES DECAUVILLE, l’histoire d’une réussite sociale, de Sylvia RHODIER (ISBN : 979 10 93027 01 2 - 144 pages - 15,00 €), est disponible sur le site Amazon.fr ou en prenant directement contact avec l’auteur en cliquant sur ce lien.

LA SUITE, ET PRESQUE FIN, DU FEUILLETON « FYRA »

Il était attendu comme étant le train offrant « une nouvelle façon de voyager » entre la Belgique et les Pays-Bas mais, dès sa mise en service en décembre 2012, le Fyra (V250) enregistra de nombreux retards, annulations, incidents techniques et avaries nécessitant, parfois, le transfert des passagers dans des bus pour une partie du trajet. La perte d’un capot de la locomotive fut la goutte d’eau qui a fait déborder le vase et a décidé les autorités belges, le 18 janvier 2013, à interdire sa circulation jusqu’à nouvel ordre. Un véritable fiasco pour son fabricant italien AnsaldoBreda. Après avoir constaté que malgré les nombreux mois de contrôles, vérifications et analyses techniques, aucune solution n’ayant été apportée aux anomalies constatées, la SNCB décidait, en mai 2013, d’annuler sa commande avec le constructeur italien. De son côté, la Société de Chemin de fer néerlandaise (NS), elle aussi partie prenante dans ce dossier et déjà propriétaire de 9 Fyra, prenait la décision de rompre son contrat d’achat des rames du train à grande vitesse V250, en juin 2013.
Devant les intérêts en jeu, l’affaire prenait alors une tournure judiciaire, la SNCB introduisant une action en dommage et intérêts et le constructeur italien menaçant d’aller devant la justice pour sauvegarder les intérêts et l'image de sa société.
Tout dernièrement, début mars 2014, les Chemins de fer néerlandais annonçaient avoir conclu un accord avec le constructeur italien et sa maison mère Finmeccanica. Les trains livrés aux Pays-Bas retourneront en Italie et les NS récupéreront 125 millions d’euros.
En ce qui concerne les 3 Fyra commandés par la SNCB, aucun train n’a été livré et l’avance de 37 millions d’euros a été remboursée via des garanties bancaires.
Alors est-ce la fin du feuilleton Fyra ? Pas si sûr, car la plainte en dommages et intérêts déposée par la SNCB est toujours pendante. A suivre…
Source : Le Vif.



LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

Projet Marathon : SNCF et RFF font circuler le plus long train d'Europe



reseauferredefrance



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

« J’apprécie énormément d’admirer les paysages, de voir un pays se fondre dans un autre. D’une certaine manière quelque chose pourrait arriver à tout moment, mais on se sent vraiment en sécurité tout le temps dans son compartiment. »
Graham GREENE - Écrivain britannique (1904 - 1991)
Propos recueillis, en 1968, par Christopher Burstall.






    © Philbru Production