ARCHIVES : NOVEMBRE 2014

LES SÉLECTIONS DE TRAINVAPEUR.FR

Numéros  232 - 233 - 234 - 235



Numéro 232
SEMAINE du 3 au
9 novembre 2014



LA VIDÉO DE LA SEMAINE


60009 Union of South Africa - ELR Photo Charter - 15.10.14
acw71000  (Grande Bretagne)


LE RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 8 et 9 novembre, le SALON INTERNATIONAL DU TRAIN MINIATURE, 14ème édition organisée par AMFC (Association des Modélistes Ferroviaires du Centre), sur 5.000 m². Comme à chaque édition, le STM d’Orléans se veut une vitrine du train miniature en proposant un large échantillonnage de réseaux de clubs, réseaux de particuliers, artisans/industriels et commerçants du monde du modélisme ferroviaire, complétés par une bourse d’échange. Les principaux éditeurs de magazines ferroviaires seront bien sûr présents. Quelques autres associations, sortant des classes ci-dessus mais tout de même liées au monde ferroviaire, compléteront le plateau présenté. Le caractère international est toujours marqué par la venue d’amis étrangers, même si notre position géographique centrale ne rend pas toujours aisée leur venue. Enfin, le traditionnel train à vapeur, à l’extérieur, fera la joie de tous, le temps d’un voyage de rêve… Ouvert le samedi de 10h00 à 19h00 et le dimanche de 10h00 à 18h00. Entrée : Tarif normal 5,50 € - Tarif réduit (enfants 6 à 16 ans) 3,00 €. Renseignements complémentaires dans la rubrique « Rendez-vous à ne pas manquer » de trainvapeur.fr et sur le site web de l'association. Parc des Expositions. 1 rue du Président Schuman à ORLÉANS (45). Site Web.
Sans oublier les nombreuses autres expositions et manifestations ferroviaires dont vous trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

LA CORPET-LOUVET 020T N° 15, QUITTE LA BAIE DE SOMME

POUR LA BAIE DE SAINT-BRIEUC


La société de travaux publics Paul Frot a acquis auprès des Établissements Corpet Louvet, dix-huit locomotives à vapeur 020T surbaissées et quatre 040T.
Récupérées, au début des années 1970 par le CFBS, après que l’Entreprise Plisson , héritière de Paul Frot, les ait proposées à la FACS, les locomotives 020T à voie métrique n° 15 (dite la « marron », construite en 1925) et n° 25 (dite la « verte », construite en 1927) commencent, après restauration, à circuler sur la ligne du Crotoy du Réseau des Bains de Mer.
Après un premier galop d’essai réalisé le 8 mai 1971, c’est la n° 25, la « verte », qui assurera le premier train commercial parti du Crotoy le 4 juillet 1971. Ce sont ensuite ces deux machines qui tracteront la quasi-totalité des trains du CFBS (Chemin de Fer de la Baie de Somme) jusqu’en 1975.
Actuellement inutilisée sur le Réseau des Bains de Mer, la « marron » n° 15 a quitté, le mardi 28 octobre 2014, Saint-Valery Canal, en Baie de Somme, pour rejoindre l’association du Chemin de fer des Côtes-du-Nord au Parc de Boutdeville à Langueux les Grèves, en Baie de Saint-Brieuc, où elle sera restaurée.
A noter que la 020T n° 11 (dite la « grise» construite en 1921), récupérée en même temps que les n° 15 et n° 25 par le CFBS, a quitté la Baie de Somme en 2007 pour être restaurée par le Train du Bas-Berry (TBB) gérée par l’association SABA (Société pour l’Animation du Blanc Argent). Aujourd’hui, l’ex-grise, puisque repeinte en marron, assure la traction des trains touristiques du TBB.

LA RÉGÉNÉRATION DE LA LIGNE LAON - TERGNIER


Selon l’intensité du trafic, la durée de vie d’une voie ferrée est en moyenne de 40 ans. Sur les 440 TER qui roulent chaque jour en région Picardie, 28 trains de voyageurs circulent sur la section Tergnier - Laon auxquels s’ajoutent 6 trains de marchandises journaliers. Les composants de cette ligne datant des années 60, Réseau Ferré de France, en collaboration avec la SNCF, a décidé de remplacer 38 km de voies (rail, ballast et traverses) en utilisant les moyens industriels performants des trains travaux composant ce que l’on nomme « Suite rapide » capable de remplacer un linéaire de 1.000 mètres de voie par jour.
Un tel chantier, planifié 3 ans à l’avance du fait de son incidence sur le trafic, nécessite la mobilisation de 400 personnes (200 agents SNCF et 200 salariés d’entreprises extérieures) et la création d’une base arrière logistique permettant l’approvisionnement des rails, des 34.000 traverses et des 40.000 tonnes de ballast nécessaires aux trains travaux. Ce chantier d’un montant de 37,1 millions d’euros est financé entièrement par Réseau Ferré de France.
Cette base servira également lors de la prochaine phase de modernisation de la section entre Laon et la périphérie de Reims qui commencera en 2015.
Source : RFF.

LE TRAIN RETROUVÉ...

Cela ressemble à un canular, et pourtant une information, reprise et confirmée par les médias locaux et internationaux, fait part de la découverte d’un train disparu depuis huit ans dans les sables du désert égyptien.
C'est sur la ligne reliant l'oasis de Dakhla et Louxor en Égypte, construite par les anglais en 1908, puis abandonnée et ensevelie par les sables pour être reconstruite dans les années 1980, qu'a eu lieu l'histoire rocambolesque de ce train en 2006, lorsque le convoi composé d’une locomotive, de douze voitures et de six wagons se trouve bloqué en plein désert suite au vol des rails sur une centaine de kilomètres. Conducteurs et occupants du train décident alors de poursuivre le voyage ou de rentrer chez eux par leurs propres moyens et abandonnent le train. L’incident, survenant dans une période trouble et difficile que traverse le pays, est vite oublié et le train, tel un fantôme, disparait du monde ferroviaire égyptien pendant 8 ans, jusqu'au jour du 25 octobre 2014 où le train enseveli, d’une valeur de 10 millions d’euros, est retrouvé par les autorités égyptiennes. Étonnant...
Après le vol d’un train, la semaine dernière, dans la banlieue de Moscou, et cette histoire à peine croyable de ce train disparu il y a 8 ans en Égypte, on se demande ce que les mois à venir nous réservent d’insolite dans ce monde ferroviaire un peu fou.
Source : Pharaon Magazine.

LA DIX-SEPTIÈME EXPOSITION
DE L’ASSOCIATION MODÉLISME PASSION WASQUEHAL,
N’AURA PAS LIEU !


C’est avec beaucoup de regrets teintés d’amertume que les sympathiques membres de l’Association Modélisme Passion Wasquehal ont publié un communiqué informant que la prochaine exposition de modélisme prévue pour les 21 et 22 février 2015 n’aura pas lieu pour cause de non réponse, aux demandes répétées pour l’organisation de la manifestation, de la part de nouvelle municipalité élue à Wasquehal.
Et pourtant, les organisateurs, avec beaucoup d’ingéniosité et de dynamisme, nous ont proposé, chaque année, un thème différent, privilégiant la diversité et ouvrant à tous la possibilité de partager une passion et un savoir-faire en matière de modélisme.
En 16 éditions, la qualité de ce rassemblement a fait que sa notoriété, de plus en plus grandissante au fil des ans, a très largement dépassé les frontières de la région du Nord - Pas de Calais, pour s’étendre au-delà de nos limites nationales puisque de nombreux visiteurs venaient de Belgique, des Pays-Bas, de Grande Bretagne et de plus loin encore, pour admirer les magnifiques réalisations proposées par la centaine d’exposants réunis pour chaque occasion.
Illustration du dynamisme et de la vitalité du monde associatif wasquehalien, l'exposition, présente chaque année dans les articles des médias régionaux, faisait également l’objet de réalisations vidéos à large diffusion dont l’une a notamment été visionnée près de 120.000 fois dans le monde entier (voir ci-dessus). Une autre reconnaissance...Le modélisme est une passion qui se partage à tous les âges et ne laisse personne indifférent. Aussi, ces dernières années, entre 1.500 et 1.700 visiteurs se donnaient rendez-vous au dojo de Wasquehal pour une ode à l’inventivité, à l’ingéniosité, à l’imagination, un moment propice pour petits et grands de s’amuser dans une atmosphère familiale empreinte de découvertes et d’étonnement. Espérons que, dans un futur proche, cette fête du modélisme de Wasquehal ne se conjugue plus au passé.
Philippe BRUYELLE
©

« DYSFONCTIONNEMENT ORGANISATIONNEL »

Selon un rapport réalisé à la demande du CHSCT sur la catastrophe de Brétigny-sur-Orge du 12 juillet 2013, l’origine de l’accident résulterait d’un « dysfonctionnement organisationnel » consécutif à « des dérives et désordres dans l’organisation du travail, dans ses modes d’encadrement, de pilotage autant que dans les moyens mis en œuvre » sans que « des mesures correctives à la hauteur des enjeux aient été prises ». La banalisation du travail dans l’urgence, le retard de maintenance, la réduction d’effectifs compétents sont, entre autres, pointés du doigt dans ce rapport qui n’a aucune valeur judiciaire mais qui corrobore les conclusions des expertises effectuées à la demande du parquet d’Évry.
Rappelons qu’à ce stade de l’enquête sur l’accident, la SNCF et RFF ont été mis en examen pour homicides et blessures involontaires.
Source : 20 minutes.



LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

La signalisation ferroviaire
 



Infrabel1




LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Mais il faut triompher du temps et de l’espace,
Arriver ou mourir. Les marchands sont jaloux.
L’or pleut sous les chardons de la vapeur qui passe,
Le moment et le but sont l’univers pour nous.
Tous se sont dit : « Allons ! » Mais aucun n’est le maître
Du dragon mugissant qu’un savant a fait naître ;
Nous nous sommes joués à plus fort que nous tous.

Alfred de VIGNY - Poète, romancier et dramaturge français (1797 - 1863)
La maison du berger (1844)




Numéro 233
SEMAINE du 10 au
16 novembre 2014



LA VIDÉO DE LA SEMAINE

FESTIVAL 2014 DU TRAIN VAPEUR - CFV3V (27 et 28/10/2014) - Steamtrain in Belgium
Philbru Production  (France)


LE RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 15 et 16 novembre, EXPOTRAINS & MODÉLISME 2014, une exposition organisée par MODÉLISME GIVENCHY EN GOHELLE. De nombreux exposants dont le Petit Train de Mouzon, le Ronchin Model Club (bateaux, trains), Faches-Thumesnil Modélisme (bateaux, figurines, trains, voitures, camions, etc.), stand FFMF, divers ateliers pratiques comme la conception de modèles réduits sur informatique en 3D et ensuite impression 3D, atelier montage et modification de kits plastiques, atelier montage de kits laiton, atelier réalisation de jardins ouvriers miniature, etc.. Présence de quelques commerçants et projection de vidéos ferroviaires sur écran géant. Ouvert au public le samedi de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 et le dimanche de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00. Entrée gratuite. Salle des Fêtes. Rue de l'Égalité à GIVENCHY EN GOHELLE (62). Site Web.
Sans oublier les nombreuses autres expositions et manifestations ferroviaires dont vous trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.




LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

L’AUTOMNE EST ARRIVÉ


Problème universel dans tous les pays où il y a des arbres à feuilles caduques, la chute des feuilles focalise l’attention des équipes d’entretien et de maintenance des voies ferrées. Chaque année, des millions d’euros sont dépensés pour prévenir et diminuer les conséquences possibles sur le trafic (retards et suppressions de trains, diminution du nombre de rames disponibles, immobilisations de trains sur le parcours, etc.).
Pourquoi les feuilles mortes posent-elles problème ?
L'humidité ambiante et l'écrasement par le passage successif des trains transforment ces feuilles en une « pâte végétale » à la surface proche du téflon, qui nuit à l’adhérence de la roue sur le rail et favorise le glissement. On dit alors des trains victimes de ce phénomène de patinage qu'ils « s'essuient les pieds ». Si le phénomène de patinage est trop important, la locomotive et la voie peuvent être endommagées.
Autre phénomène provoqué par les feuilles mortes, l’enrayage lorsque en cas de freinage, les roues glissent et se bloquent, le rail se transformant alors en une sorte de rabot qui provoque des plats sur la roue alors appelée communément « roue carrée ». C'est alors la sécurité des trains qui est engagée.
Trains laveurs de rail, élagage de certaines zones boisées, installation de filets empêchant les feuilles mortes de tomber sur les voies, utilisation de sablière sur les locomotives modernes afin de maintenir automatiquement l’adhérence de la roue lorsque le train roule, sont des solutions déjà employées par la SNCF pour éviter que, comme en 2013, 91.000 minutes de trafic soient perdues pendant cette période critique. Mais les conséquences peuvent être plus dramatiques comme le prouve le résultat des premières investigations d’un des enquêteurs sur la collision ferroviaire du 3 novembre 2014, à Linkebeek en Belgique, qui a fait 16 blessés : « Apparemment, les feuilles sur les rails sont la seule cause de l’accident ». Le problème des feuilles mortes n’est donc pas anodin.
Hors de nos frontières, les conséquences sont identiques. En Grande-Bretagne, certaines compagnies modifient leurs indicateurs ferroviaires et publient un horaire spécial « feuilles d’automne ». Aux U.S.A., la chute des feuilles provoque de grosses perturbations, notamment dans les zones métropolitaines comme Boston, Washington ou New-York où, en novembre 2006, un tiers des voitures voyageurs des lignes des Metro-North Railroad's Hudson et Harlem fut mis hors service en raison de rail glissant (voir les explications à l’américaine, sur la vidéo ci-dessous).
Mais patinage et enrayage ne sont pas seulement provoqués par les feuilles. Dans le n° 172 de trainvapeur.fr je vous parlais d’un phénomène identique à celui laissé par les feuilles automnales sauf que, en Australie, si le résultat est le même, la cause est, elle, assez insolite. En effet, au nord de Perth, un train à l’arrêt qui chargeait des passagers en gare de Clarkson, a été percuté par un deuxième convoi qui, pour cause du mauvais freinage, n’a pas pu s’arrêter correctement.  L'origine de ce dysfonctionnement serait des centaines de mille-pattes présents sur la voie qui, une fois écrasés par les roues de la locomotive, rendent les rails gluants empêchant ainsi tout freinage efficace. Le choc, qui a eu lieu à faible vitesse, a fait six blessés légers victimes du « coup du lapin ». Étonnant…

Sur le même sujet : Les feuilles mortes ne se ramassent pas seulement à la pelle - n° 179 de trainvapeur.fr.
Source : SNCF.

NOUVELLE CAMPAGNE DE PRÉVENTION

POUR LES TRAVERSÉES DE VOIES EN GARE


Sur le réseau ferré national, 931 des 3 100 gares sont équipées de traversées des voies à niveau pour le public en gare. Il s’agit de passages aménagés qui permettent de traverser la voie à pied afin de passer d’un quai à l’autre.
L’emplacement de ces passages en fait des lieux à risque pour le public en gare qui les emprunte s’il ne respecte pas les règles de sécurité. Les études d’accidentologie menées par RFF révèlent que le nombre d’accidents et de tués n’a pas diminué depuis 2000.

Parmi les comportements à risque des personnes qui empruntent ces voies :
  • On observe que l’inattention des voyageurs est à l’origine de 50% des accidents : utilisation du smart phone, port d’écouteurs ou d’un casque audio, vélo ou bagages encombrants, etc. ;
  • Les publics les plus touchés sont à 60% des jeunes, âgés entre 15 et 25 ans, et à 30% des personnes âgées ; 
  • 65% des accidents impliquent un train croiseur, qui arrive en sens inverse sans s’arrêter en gare ;
  • Dans 40% des accidents, la visibilité à la traversée a été masquée par un train à l’arrêt ou au départ en gare.
Pour éviter ces accidents, il suffit de respecter 4 règles fondamentales si la gare n’est pas équipée de passerelle ni souterrain :
  • toujours emprunter le passage aménagé ;
  • s’arrêter avant de traverser ;
  • ne pas traverser si les signaux piétons sont allumés au rouge (pour les passages qui en sont équipés) ;
  • regarder à droite puis à gauche avant de traverser.
Afin de responsabiliser le grand public face aux enjeux de sécurité sans le culpabiliser, RFF et SNCF lancent une nouvelle campagne de sensibilisation.
Celle–ci se traduit par la diffusion de deux mini-films de 25 secondes, qui mettent en scène des hérissons, personnages principaux, pour illustrer les comportements à risque qui sont la cause des accidents.
Ces films permettent d’illustrer concrètement le danger à travers des mises en scène décalées, afin d’augmenter considérablement leur impact et leur viralité.
En parallèle, des actions de sensibilisation seront menées sur le terrain par les Directions Régionales de RFF dans les gares concernées par ces enjeux de sécurité.

Source : RFF.

VOL DE RAIL À TRÈS GRANDE ÉCHELLE

Dans le numéro 232 de trainvapeur.fr, je vous parlais de cette histoire étonnante d’un train immobilisé, puis disparu, il y a 8 ans, dans les sables du désert égyptien, suite au vol de rails sur une centaine de kilomètres.
Aujourd’hui ce n’est plus 100 mais 200 kilomètres de rails qui auraient été volés sur la ligne reliant le port de Safaga (Mer rouge) à Quena (Haute Égypte). D’après les informations récoltées par le journal Huffington Post, ce vol, qui représente la somme de 700 millions de livres égyptiennes, serait le fait de bandes armées qui s’adonneraient au pillage depuis 2011. Ces 200 kilomètres de rails, représentant des milliers de tonnes de ferraille, auraient ensuite été revendus à des aciéries peu regardantes sur la provenance...

Source : Al Huffington Post.

LE WI-FI ENCORE PLUS RAPIDE À BORD DU THALYS…

Alors que la SNCF repousse aux calendes grecques l’installation du Wi-Fi à bord de ses TGV, Thalys, le fameux petit train rouge qui relie à grande vitesse principalement Paris à Bruxelles, Amsterdam et Cologne, a lancé un appel d’offres pour augmenter par 5, voire 8, la vitesse de transmission de son actuelle connexion Wi-Fi qui fonctionne par satellite depuis 2005.
Cette augmentation de vitesse du Wi-Fi devrait être opérationnelle courant 2015, année où Thalys deviendra une entreprise ferroviaire de plein exercice.
Actuellement, et depuis 1996, la SNCF (Chemins de fer français), la SNCB (Chemins de fer belges) et la DB (Chemins de fer allemands) sont actionnaires de Thalys, à hauteur respective de 62%, 28% et 10%. Les NS (chemins de fer néerlandais) sont également partenaires. Thalys International est chargé de l’exploitation commerciale mais, l’opération ferroviaire qui consiste à faire rouler les trains rouges sur chacune des infrastructures nationales, est assurée par les 4 partenaires.
A compter du 31 mars 2015 au soir, fort de sa licence d’entreprise ferroviaire obtenue en février 2014 et des dernières procédures en cours de finalisation, « THI Factory » (Thalys International) deviendra une entreprise ferroviaire à part entière qui opérera en direct ses trains en France et en Belgique, son cœur de territoire. La SNCF et la SNCB seront actionnaires de l’entreprise ferroviaire créée à cette fin (à hauteur de 60% et 40%).
En Allemagne et aux Pays-Bas, Thalys continuera d’être opérée par la DB et les NS dans le cadre des accords en vigueur entre actionnaires et partenaires. Le projet de transformation ne remet ainsi pas en cause le modèle original de Thalys, qui reste fondé sur la coopération internationale.
La stratégie mise en place ces dernières années permet à Thalys d’afficher, fin septembre 2014, un trafic et un chiffre d’affaires en hausse de 3,8 % et 3 %. L’ouverture de la nouvelle ligne Lille-Bruxelles-Anvers-Rotterdam-Amsterdam (voir vidéo ci-dessus) et les nouveaux services mis en place, auxquels vient s’ajouter un programme de rénovation de l’aménagement intérieur des 26 rames de la flotte, devraient à l’avenir répondre encore plus aux attentes des clients qui auront de plus en plus de choix avec la prochaine ouverture du marché et l’arrivée de la concurrence.

Sur le même sujet : Thalys ouvre une nouvelle liaison Lille-Amsterdam - n° 203 de trainvapeur.fr.
Source : Thalys.



LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

C dans l'air - SNCF: Déficit à très grande vitesse (Émission du Vendredi 24 Octobre 2014)
 


C dans l’air



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

À onze heures, on entrait dans le Nebraska, on passait près du Sedgwick, et l’on touchait à Julesburgh, placé sur la branche sud de Platte-river.
C’est à ce point que se fit l’inauguration de l’Union Pacific Road, le 23 octobre 1867, et dont l’ingénieur en chef fut le général J.-M Dodge. Là s’arrêtèrent les deux puissantes locomotives, remorquant les neuf wagons des invités, au nombre desquels figurait le vice-président, M. Thomas C. Durant ; là retentirent les acclamations ; là les Sioux et les Pawnies donnèrent le spectacle d’une petite guerre indienne ; là, les feux d’artifice éclatèrent ; là, enfin, se publia, au moyen d’une imprimerie portative, le premier numéro du journal Railway Pioneer. Ainsi fut célébrée l’inauguration de ce grand chemin de fer, instrument de progrès et de civilisation, jeté à travers le désert et destiné à relier entres elles des villes et des cités qui n’existaient pas encore. Le sifflet de la locomotive, plus puissant que la lyre d’Amphion, allait bientôt les faire surgir du sol américain.

Jules VERNE - Écrivain et romancier français (1828 - 1905)
Le Tour du monde en 80 jours (1873)





Numéro 234
SEMAINE du 17 au
23 novembre 2014



LA VIDÉO DE LA SEMAINE

Steam Trains at Speed
Speed to the West  (Grande Bretagne)


LE RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 22 et 23 novembre 2014, MODELMANIA, une exposition toutes disciplines de modèles réduits mobiles et statiques. Organisée sur 900 m², par MDM (Modélistes de Monchecourt), l'exposition proposera au public de nombreuses réalisations de passionnés et talentueux modélistes, dont 14 réseaux de trains toutes échelles (dont plusieurs réalisations inédites), des maquettes d'avions de la guerre 14-18, des dioramas, des figurines, des répliques de matériels de pompiers, des hélicoptères, des autos et camions radiocommandés, la maquette du Titanic au fond des mers, et de nombreuses autres surprises. Ouvert les samedi et dimanche de 10h00 à 18h00. Entrée 2 €. Complexe Louis Griffon. Rue Pierre de Coubertin à MONCHECOURT (59). Site Web.
Sans oublier les nombreuses autres expositions et manifestations ferroviaires dont vous trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.




LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

EXPOTRAINS & MODÉLISME 2014 : LA QUALITÉ AU RENDEZ-VOUS


Organisée par l’AMICALE LAÏQUE DE GIVENCHY EN GOHELLE, l’édition de cette année de EXPOTRAINS & MODÉLISME a rencontré un vif succès et les nombreux visiteurs venus admirer les maquettes et stands de démonstrations, sont repartis ravis du spectacle proposé. Il y en avait pour tous les goûts, pour tous les âges et de toutes les échelles.

Le train était particulièrement à l’honneur avec plusieurs réseaux de grande qualité dont une très belle réalisation de Pierre Marquilly , conduite par Philippe Dufeutreille, rappelant, dans les moindres détails, un dépôt SNCF à la grande époque de la vapeur ; les maquettes en « Z » de Jacqueline Gardyn, petits bijoux d’un réalisme étonnant  ; le réseau imaginaire de Patrick Goudsmett avec son impressionnant viaduc ; l’atelier d’initiation au maquettisme ferroviaire animé par Christophe Audon ; le stand des ambulants postaux ferroviaires, d'Élie Ramon, avec une magnifique collection de voitures postales internationales et toute une documentation relatant l'histoire de ce métier aujourd'hui disparu ; l’atelier de Michel Moulin venu spécialement de Chambery pour partager sa technique et son savoir-faire mécanique et électrique sur l'infiniment petit ferroviaire ; le stand de la FFMF (Fédération Française de Modélisme Ferroviaire) tenu par Denis Corlaix, sans oublier l’attraction particulièrement appréciée des petits, mais aussi des grands, avec le vélo train de l’Étoile du Nord, une animation orchestrée avec brio et bonne humeur par Roger Jouveneaux et Pascal Synave.

Venaient s'ajouter à ce plateau ferroviaire fort réussi : la magnifique collection de camions, bateaux et véhicules de pompiers de Patrice et Gertrude Delattre ; les maquettes de chars, véhicules militaires et péniches de débarquements de Daniel Boom et Alain Jacquet ; les maisons de poupées et peintures de Nathalie et Didier Ponchaut, ainsi qu’un fantastique diorama représentant une vedette lance-torpilles, œuvre collective du Ronchin Model Club présentée par René Gardyn.

Enfin, le stand de la Sté PERSPƎCTIVES, animé par le talentueux infographiste Bertrand Wagon, proposait des démonstrations d’imprimante en 3D permettant de reproduire à l'identique, en un temps record et une précision étonnante, des miniatures, objets du quotidien et autres... Une technologie révolutionnaire utilisable à l'infini...

Merci aux clubs : Faches Thumesnil Modélisme ; Ronchin Model Club ; L’Étoile du Nord, à Philbru Production, et autres participants, pour avoir participé à cette grande fête du modélisme et exposé leurs maquettes dont certaines ont nécessité des centaines d’heures de labeur.

Bravo à l’AMICALE DE GIVENCHY EN GOHELLE pour l’organisation de cette magnifique exposition.
Les absents ont souvent tort, et dans ce cas précis, ceux qui ne sont pas venus admirer cette magnifique exposition de Givenchy en Gohelle (62), se sont vraiment pénalisés car il faudra maintenant attendre deux ans pour une nouvelle édition d'EXPOTRAINS & MODÉLISME.

Philippe BRUYELLE (18/11/2014).

LE SHINKANSEN A 50 ANS


Traduit littéralement en « Nouvelle ligne principale » ou « Nouvelle grande ligne » le Shinkansen (train à grande vitesse japonais également appelé « Bullet Train » par les anglophones) est né il y a 50 ans au Japon. Utilisant une voie dédiée d’une largeur de 1.067 mm, différente du reste du réseau japonais, le Shinkansen commence son exploitation à une vitesse de 210 km/h et relie Tokyo et Osaka en 4 heures. Aujourd’hui, la vitesse de croisière étant passée à 320 km/h, il suffit de 2 heures et 25 minutes pour parcourir la même distance. Mais le Shinkansen ne doit pas seulement sa renommée à la rapidité. Sécurité (pas un seul accident mortel en un demi-siècle), fiabilité, propreté, services et régularité (retard annuel moyen qui n’excède pas les… 30 secondes) sont les autres atouts de ce train exceptionnel qui, depuis son inauguration le 1er octobre 1964, a transporté 5,6 milliards de passagers sur la seule ligne Tokyo - Osaka.
Commercialement le Shinkansen est une grande réussite au Japon, mais en 50 ans, la technologie à grande vitesse nippone ne s’est exportée que sur l’ile de Taïwan.
En France, la technologie remarquable du TGV d’Alstom est saluée par tous. Par contre, au fil des années, son exploitation a été dévoyée de son objectif principal qui était de relier les grandes capitales régionales. En voulant desservir une multitude de villes moyennes traversées sur les axes principaux, le TGV français a perdu en efficacité. De plus, l'utilisation du matériel pour des dessertes capillaires a valu aux gestionnaires du TGV français un rappel à l’ordre de la Cour des Comptes qui recommande notamment de restreindre progressivement le nombre d’arrêts sur les tronçons des LGV. En clair de retourner au projet d’origine d’une liaison entre deux capitales régionales par une ligne dédiée à la grande vitesse.
En partant de ce constat que la rentabilité des trains à grande vitesse n'est valable que si les liaisons sont directes sur une grande distance ou justifiées pour relier deux  bassins à large population, la largeur des voies spécifiques au Shinkansen, longtemps considérée comme un frein à sa commercialisation hors des frontières de l’archipel nippon, n’en est plus un.
Aujourd’hui le Japon est bien décidé de promouvoir son train à grande vitesse à l’étranger et principalement dans les pays dits émergents dont les infrastructures ferroviaires sont en devenir. La création en avril dernier de l’IHRA (International High-Speed Rail Association), regroupant les principaux industriels, et compagnies ferroviaires japonais, montre bien la détermination d’exporter dans un très proche avenir la technologie du Shinkansen en dehors du pays du Soleil Levant.
En 1964, avec le Shinkansen, les japonais avaient, comme l’on dit communément, un train d’avance. L’histoire pourrait bien se répéter aujourd’hui avec la décision de réaliser une ligne de train à lévitation magnétique (SC-Maglev) entre Tokyo et Nagoya (fin des travaux prévue en 2027) puis, dans un second temps, un prolongement vers Osaka (fin des travaux prévue en 2045).

Avec ce procédé, la vitesse passerait alors à plus de 500 km/h, ce qui réduirait la durée totale du trajet d’une heure. La réussite de ce projet, le premier dans le monde sur une telle distance, donnerait au Japon une avance technologique et une expertise importante dans ce domaine. Parmi les clients potentiels intéressés par ce train « flottant », on trouve les américains qui auraient le projet de construire une liaison pour relier Washington DC à Baltimore. Le trajet de 60 kilomètres qui nécessite aujourd’hui 1 heure de transport ferroviaire ne mettrait plus, alors, que 15 minutes. A suivre…

Ph.B.

LE TRAIN MINIATURE : FAITES LUI SA FÊTE !


A l'initiative de la FFMF (Fédération Française de Modélisme Ferroviaire), de mi-novembre à Noël, la Fête du
Train Miniature (FTM) est ouverte à tous, association ou modéliste individuel, adhérent FFMF ou non. Chacun peut faire la fête, une heure, une journée, un week-end, durant une semaine ou pourquoi pas un mois entier !
Que vous habitiez une grande ville ou un petit village, que vous soyez en club ou individuel, n'hésitez pas à montrer vos trains au supermarché, dans les vitrines de magasins, à la mairie ou à la salle des fêtes, sur votre lieu de travail, dans votre jardin ou la maison, voire sur le trottoir ! Le but est d'attirer et d'intéresser le plus grand nombre, du jeune enfant admiratif au jeune retraité en recherche de loisir. Les visiteurs de vos manifestations sont les modélistes de demain !

COMMENT FAIRE LA FÊTE DU TRAIN ?
•  AVANT la fête, dès maintenant, le lieu, l'action, informer, se procurer des affiches FTM, ...
•  PENDANT la fête, communiquer, être disponible, garder des images, ...
•  APRÈS LA FÊTE, faire savoir, partager, ...
La FFMF publiera vos actions FTM sur ftm.ffmf.fr, le site de la Fête du Train. Comme chaque année, des initiatives seront spécialement remarquées et valorisées par la FFMF et ses partenaires. Alors n'hésitez pas et, faites sa fête... au train miniature
.
Source : FFMF.

LE BEL AVENIR DES TRAINS DE LUXE

L’immense succès* rencontré par l’exposition sur le mythique Orient Express, qui s’est terminée fin août à Paris, a une nouvelle fois prouvé que les trains de « rêves » exerçaient toujours la même fascination auprès du public. Venice-Simplon Orient Express, Golden Eagle, Pride of Africa, Eastern et Oriental Express, Royal Scotsman, Danube Express, Seven Star, Royal Rajasthan on Wheels, Royal Canadian Pacific, etc., tous ces trains aux décors somptueux, sont le symbole d’un certain art du voyage, synonyme de raffinement et de luxe.
Mais au-delà de la nostalgie et de la légende, les trains de luxe sont devenus une très bonne affaire commerciale et sur tous les continents de nouveaux concepts voient le jour. En France, la SNCF, dépositaire de la marque du célèbre train bleu et or, travaille sur un nouvel Orient-Express modernisé mais toujours aussi luxueux et élitiste. Il devrait être sur les rails dans 5 ou 10 ans. Au Japon, la compagnie JR East Railways met au point, en collaboration avec le designer de Ferrari, Ken Okuyama, un nouveau train croisière super-luxueux de 10 voitures qui ne pourra transporter que 34 passagers. Composé de cabines toutes équipées de salle de bains privatives, ce Palace roulant devrait faire son premier voyage en 2017.
On ne connait pas encore combien il faudra débourser pour pouvoir monter à bord de ce train au très grand luxe, surtout qu'en Europe, devant la demande, les prix flambent et certains billets peuvent atteindre entre 10.000 et 23.000 € comme pour le nouveau service du Golden Eagle - Danube Express entre Budapest et Téhéran. Un plaisir qui n’est pas à la portée de tout le monde…
* Plus de 250.000 entrées.
Ph. B - Illustration : JR East Railways.

LES « DECAUVILLE » AU SERVICE DE LA GRANDE GUERRE

Après le succès rencontré par son premier ouvrage : LES DECAUVILLE - L’histoire d’une réussite sociale de la culture de la betterave au chemin de fer (voir trainvapeur200 - mars 2014), Sylvia RHODIER récidive avec un nouvel opus « LES DECAUVILLE. Au service de la Grande Guerre. De la culture de la betterave au chemin de fer militaire ».
Dans la seconde moitié du XIXème siècle, en quelques années seulement, les Decauville sont passés d’une agriculture commerciale, avec culture de la betterave, à la grande industrie en produisant principalement du matériel ferroviaire dans leur usine de Corbeil.
Dès la fin du XIXème siècle, le matériel « Decauville » était utilisé, par le gouvernement français mais aussi par différents gouvernements étrangers, à des fins militaires.
Lorsque la première guerre mondiale éclate, les Decauville ont déjà constitué un véritable empire avec des productions originales et variées et un chemin de fer, le « Porteur Decauville », exporté à travers le monde entier. C’est donc tout naturellement que les Établissements Decauville vont se mettre au service du Ministère de la Guerre pour répondre aux besoins de l’effort de guerre.
De quelle manière les Decauville se sont-ils mis au service de la Grande Guerre ?
C’est cette histoire trop souvent méconnue que l’auteur se propose de vous faire découvrir dans cet ouvrage.
Pour commander « LES DECAUVILLE. Au service de la Grande Guerre. De la culture de la betterave au chemin de fer militaire », prendre directement contact avec l’auteur, soit par courriel : sylviacolo@gmail.com, soit par téléphone : 06 89 14 48 03.
ISBN : 979 1093 027 029 - 18 €




LE SITE DE LA SEMAINE

On parle toujours des trains qui arrivent en retard, rarement de ceux qui arrivent à l'heure, mais jamais des trains qui sont en avance. Et pourtant, très souvent, des trains en avance sont obligés de s’arrêter pour attendre l’heure exacte d’arrivée en gare.
« MAIS POURQUOI S’ARRÊTE T’ON LORSQUE L’ON EST EN AVANCE ? » est une page du très intéressant site « Sylvain, cheminot » qui vous explique, schémas et exemples à l’appui, que la circulation des trains est comme une suite de dominos : si l’un tombe, il entraine les autres avec lui, et ce qui est valable en cas de retard l’est aussi en cas de circulation en avance. Il est donc normal de se trouver arrêté en raison de son avance. Pour aller sur « MAIS POURQUOI S’ARRÊTE T’ON LORSQUE L’ON EST EN AVANCE ? », cliquez sur ce lien.




LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

Film Groupe RATP 2014
 


RATP



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Cependant le monstre de fonte éructait avec un bruit toujours croissant son haleine d’eau bouillante ; il sifflait comme un cachalot asthmatique, une sueur ardente couvrait ses flancs de bronze. - Il semblait se plaindre de la rapidité insensée de sa course et demander grâce à ses noirs postillons qui l’éperonnaient à grandes pelletées de tourbe. - Un bruit de tampons et de chaînes qui se heurtaient se fit entendre : on était arrivé.

Théophile GAUTIER - Poète, romancier et critique d'art français (1811 - 1872)
La Toison d’Or. Contes et récits fantastiques (1838)





Numéro 235
SEMAINE du 24 au
30 novembre 2014



LA VIDÉO DE LA SEMAINE

20131212 19 MYANMAR NAMTU WALLAH GORGE 1/2
francevuedutrain  (France)



LE RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 28, 29 et 30 novembre, RAIL EXPO organisée par TRAVERSES DES SECONDAIRES. RailExpo est, sur 6.000 m², une exposition dédiée au modélisme ferroviaire. De renommée internationale, elle est l'évènement annuel incontournable qui rassemble autour de ce thème de nombreux amateurs, artisans, fabricants, éditeurs, clubs et associations, tous passionnés par les chemins de fer, miniatures ou réels. Le public découvrira lors de cette exposition de nombreux réseaux, dioramas et modèles réalisés par des amateurs passionnés. Plus d'une centaine d'exposants, français ou étrangers, proposeront des produits à la vente. Le prix du billet d'entrée est fixé à 10,00 €. L'entrée est gratuite pour les enfants de moins de 12 ans. Le billet est valable pour une seule journée. Il sera possible d'acheter les billets pour le lendemain à partir de 12h00.
La vente des billets s'effectue uniquement sur place. Ouvert les vendredi et samedi de 10h00 à 19h00 et le dimanche de 10h00 à 18h00. Espace restauration.
Parc des Expositions de Cergy Pontoise. Hall Saint Martin. Chaussée Jules César à PONTOISE (95). Site Web.
Sans oublier les nombreuses autres expositions et manifestations ferroviaires dont vous trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.




LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

MODELMANIA 2014


Depuis plusieurs années, Modelmania est un des rendez-vous très attendu par les passionnés de modèles réduits de la région Nord - Pas de Calais.
Pour cette nouvelle édition de l’expo de Monchecourt, les organisateurs avaient bien sûr réuni les grands classiques, comme les traditionnels réseaux de trains, les maquettes d’avions, de voitures, de bateaux et autres figurines, dioramas, avec, en plus cette année, une réalisation en carton étonnante, la maquette du Titanic échoué au fond de l’océan, reproduction dont le caractère émouvant était rehaussé par la présence d’objets, vaisselles et documents ayant appartenu au célèbre navire naufragé.
Durant ces deux jours, en admirant les maquettes qui requièrent un travail minutieux où la patience, l'habileté, la persévérance et le goût du beau sont les qualités essentielles, les visiteurs furent transportés dans l’univers de l’infiniment petit, monde merveilleux et fantastique qui fait rêver petits et grands.
Parmi les clubs et particuliers venus exposer leurs œuvres, le train, avec 15 réseaux, avait la part belle. On a pu remarquer la nouvelle réalisation du réseau imaginaire du sympathique Alain Guilleray où originalité, détails et humour se mêlaient ; les incontournables et remarquables décors ferroviaires de Madame « Z » du Ronchin Model Club, toujours un réel plaisir à admirer ; le splendide réseau bavarois d’André et Catherine Gaudel, qui, à chaque exposition nous émerveille avec des nouveautés ; le dépôt de Cétrocourt du club Ferronord Tourcoing ; les réseaux Lego de Gabin Lefevre et Jonathan Callebert ; la toute nouvelle maquette de Gilbert Cividino ; les réseaux Tin plate et HO (L’écluse alsacienne) et le Petit train de « Camelote », de l’ACMF (Association Champenoise Modélisme Ferroviaire) ; le petit circuit LGB du Club Trains des Flandres ; le train du Far-West de Bruno Prigent, la gare de Toutraicourt, qui porte bien son nom, sans oublier la maquette ferroviaire des Modélistes de Monchecourt, le club invitant.
Côté statique, les modèles exposés par les Dragons du Hainaut Cambrésis avaient mis la barre très haute, tant la qualité était au rendez-vous, avec notamment les fabuleuses répliques de navires de la marine à voile du 17ème siècle, et les maquettes d’avions et d’engins et véhicules militaires des guerres 14/18 et 39/45.
Mais le défi fut relevé avec brio par les autres exposants avec la réplique du canon ferroviaire Leopold réalisée par René Gardyn, un vrai petit chef d’œuvre ; les maquettes d’aéromodélisme de Dominique Druelle dont le réalisme est tellement parfait qu’on se croirait présent sur le tarmac ; le pont de Bénouville de Patrick Vendebercq rappelant la célèbre prise de « Pegasus Bridge » le 6 juin 1944 ; les toujours aussi minutieux dioramas de Claude Verbeet ; la maquette du Tour de France cycliste de René Gilbertas, un vrai régal ; la magnifique collection de véhicules de pompiers du club Soldats du feu d’hier et d’aujourd’hui ; les camions tout illuminés de Autho 87 ; sans oublier l’Association Modéliste de Cuincy avec ses superbes bateaux ; ADALA et son étonnante collection de boites de Meccano ; APMF (Association pour la Préservation de la Mémoire Ferroviaire), les spécialistes de l’histoire ferroviaire régionale ; la Fédération Française de Modélisme Ferroviaire, et pour terminer, Sébastien Wlomainck, le plus grand collectionneur français sur le Titanic, venu présenter ses maquettes, au fond de l’océan, du célèbre bateau de la White Star Line, et une partie de sa collection d’objets, photos, vaisselles et autres documents du Titanic. Un des grands moments de cette très belle exposition.
M2RC Nord de France était également venu faire l’animation avec ses camions et voitures téléguidés, tandis qu’en extérieur, un bassin accueillait bateaux à vapeur et électrique, alors que drones et hélicoptères faisaient le show dans la prairie voisine.
Avec une telle diversité, tous les amateurs de modélisme ont trouvé leur bonheur, quant à ceux venus chercher la maquette ou l’objet manquant à leur collection, boursiers et marchands étaient présents sur place pour leur donner satisfaction.

Pour résumer, qualité, éclectisme et bonne humeur, furent les ingrédients de la réussite de ce dernier Modelmania.
Bravo et merci à Philippe Moine et à tous les membres du club Modélistes de Monchecourt, pour cette organisation.

Philippe BRUYELLE  (25/11/2014)
©

EUROSTAR FÊTE SES 20 ANS


Le 14 novembre 1994, deux trains au départ de Bruxelles et Paris, révolutionnent les communications transmanche en assurant les premières liaisons vers Londres.
20 ans plus tard, avec plus de 150 millions de voyageurs transportés, le succès est au rendez-vous, et Eurostar est devenu non seulement un trait d’union, mais un véritable accélérateur d’échanges entre le Continent et la Grande-Bretagne.

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes font le choix du train pour rejoindre la capitale anglaise et les nouvelles destinations prévues par Eurostar vont certainement encore augmenter la demande, car aux liaisons principales déjà en service comme Paris, Londres, Bruxelles et Lille, auxquelles s’étaient déjà ajoutées les Alpes françaises, les Alpes suisses et Genève, de nouvelles destinations vers Lyon, Avignon et Marseille devraient être ouvertes en 2015. Une liaison Londres - Amsterdam, avec des arrêts à Anvers, Rotterdam et Schiphol, devraient également voir le jour fin 2016 début 2017.
Pour atteindre les ambitions de croissance espérées par la direction d'Eurostar, 7 nouveaux trains Velaro e320* ont été commandés à Siemens ce qui portera à 17 le nombre de e320 acheté au constructeur allemand. Avec les actuels 27 trains fabriqués par Alstom qui devraient être rénovés prochainement, la flotte passerait à 44 trains opérationnels.
L’e.320 qui, comme son nom l’indique, est capable de rouler à 320 km/h, peut transporter 900  passagers, soit 20 % de plus que les Eurostars actuels de conception plus ancienne
.
Avec une livrée extérieure et ses intérieurs conçus par le designer italien Pininfarina, l'e320 offrira aux voyageurs plus d’espace par place et tous les sièges seront équipés d’une prise de courant, d’une prise USB. De plus, le wi-fi sera gratuit.
Les voyageurs d’affaires profiteront d’un grand confort à bord dans un environnement conçu soigneusement pour mieux travailler tout en offrant un cadre relaxant. Les voyageurs loisirs verront eux aussi de grandes améliorations à bord de l’e320 : un bar buffet redessiné, des sièges ergonomiques inclinables et des porte-bagages plus nombreux.
EIL (Eurostar International Limited) est détenu pour 55 % par la SNCF, 5 % par la SNCB et 40 % par l’opérateur britannique LCR (London and Continental Railways). Le 13 octobre dernier, le gouvernement britannique a lancé la vente de la part qu’il possède par l’intermédiaire de la société nationalisé LCR. Cette opération s'inscrit dans le cadre d'un plan de privatisation qui permettrait aux britanniques de récupérer plus de 25 milliards de dollars d'ici 2020. Reste maintenant à savoir quels seront les acheteurs

*Le Velaro e320 est dérivé de l’ICE 3 fabriqué pour la DB (Deutsche Bahn) dans le cadre d'un consortium autour de Siemens et Bombardier.
Source : SNCF.

LE TRAIN MINIATURE : FAITES LUI SA FÊTE !


Deuxième diffusion. A l'initiative de la FFMF (Fédération Française de Modélisme Ferroviaire), de mi-novembre à Noël, la Fête du Train Miniature (FTM) est ouverte à tous, association ou modéliste individuel, adhérent FFMF ou non. Chacun peut faire la fête, une heure, une journée, un week-end, durant une semaine ou pourquoi pas un mois entier !
Que vous habitiez une grande ville ou un petit village, que vous soyez en club ou individuel, n'hésitez pas à montrer vos trains au supermarché, dans les vitrines de magasins, à la mairie ou à la salle des fêtes, sur votre lieu de travail, dans votre jardin ou la maison, voire sur le trottoir ! Le but est d'attirer et d'intéresser le plus grand nombre, du jeune enfant admiratif au jeune retraité en recherche de loisir. Les visiteurs de vos manifestations sont les modélistes de demain !

COMMENT FAIRE LA FÊTE DU TRAIN ?
•  AVANT la fête, dès maintenant, le lieu, l'action, informer, se procurer des affiches FTM, ...
•  PENDANT la fête, communiquer, être disponible, garder des images, ...
•  APRÈS LA FÊTE, faire savoir, partager, ...

La FFMF publiera vos actions FTM sur ftm.ffmf.fr, le site de la Fête du Train. Comme chaque année, des initiatives seront spécialement remarquées et valorisées par la FFMF et ses partenaires. Alors n'hésitez pas et, faites sa fête... au train miniature.
Source : FFMF.

ALSTOM TESTE, EN RUSSIE,
LES VOIES FERROVIAIRES SUR DALLES EN BÉTON


Alstom lance en Russie des tests de cycle de vie pour sa technologie de voies sur dalles en béton.
En collaboration avec l'institut de conception Roszheldorproekt, Vossloh, Pandrol/Railtech et Lafarge Russie, un tronçon de voies sur dalles de 125 mètres de long comprenant 2 zones de transition de 25 mètres chacune a été créé grâce à la technologie NBT d’Alstom, dont les principaux avantages sont la méthode de construction mécanisée ainsi que sa haute disponibilité et sa compatibilité avec un trafic mixte, voyageurs et fre
t.
Russian Railways a commencé les tests le 15 novembre dans ses installations situées à Scherbinka, près de Moscou. Le projet comprend l'évaluation de plusieurs voies sur dalles et leur essai dans les conditions locales, en vue d'une possible application de cette technologie sur les lignes à très grande vitesse dans le futur.
Pendant la première phase d’essai, le centre de recherche de Russian Railways fera circuler un train chargé sur le tronçon à une vitesse de 80 km/h. Les solutions de voies sur dalles les plus stables et disponibles seront proposées pour la phase d’essai suivante qui sera réalisée sur un tronçon plus long à grande et très grande vitesses. Les voies devraient, d'ici 2016, pouvoir supporter une charge maximale de 600 millions de tonnes.
Un autre chantier du même type est actuellement en cours de réalisation en France, sur 3 km de la LGV Est-européenne entre Ocquerres et Chauconin en Seine et Marne.
L'efficacité de la technologie NBT d’Alstom, utilisée dans ce projet, a déjà été démontrée grâce à un tronçon de 1 km à double voie sur la grande ligne Gisors-Serqueux en France, en service depuis décembre 2013.
La voie sur dalles est une solution moderne qui peut diminuer sensiblement le coût du cycle de vie des voies grâce à des frais d’entretien quasiment réduits de moitié par rapport aux voies sur ballast standard.

Source : Alstom.

LES « DECAUVILLE » AU SERVICE DE LA GRANDE GUERRE

Deuxième diffusion. Après le succès rencontré par son premier ouvrage : LES DECAUVILLE - L’histoire d’une réussite sociale de la culture de la betterave au chemin de fer (voir trainvapeur200 - mars 2014), Sylvia RHODIER récidive avec un nouvel opus « LES DECAUVILLE. Au service de la Grande Guerre. De la culture de la betterave au chemin de fer militaire ».
Dans la seconde moitié du XIXème siècle, en quelques années seulement, les Decauville sont passés d’une agriculture commerciale, avec culture de la betterave, à la grande industrie en produisant principalement du matériel ferroviaire dans leur usine de Corbeil.
Dès la fin du XIXème siècle, le matériel « Decauville » était utilisé, par le gouvernement français mais aussi par différents gouvernements étrangers, à des fins militaires.
Lorsque la première guerre mondiale éclate, les Decauville ont déjà constitué un véritable empire avec des productions originales et variées et un chemin de fer, le « Porteur Decauville », exporté à travers le monde entier. C’est donc tout naturellement que les Établissements Decauville vont se mettre au service du Ministère de la Guerre pour répondre aux besoins de l’effort de guerre.
De quelle manière les Decauville se sont-ils mis au service de la Grande Guerre ?
C’est cette histoire trop souvent méconnue que l’auteur se propose de vous faire découvrir dans cet ouvrage.
Pour commander « LES DECAUVILLE. Au service de la Grande Guerre. De la culture de la betterave au chemin de fer militaire », prendre directement contact avec l’auteur, soit par courriel : sylviacolo@gmail.com, soit par téléphone : 06 89 14 48 03.
ISBN : 979 1093 027 029 - 18 €



LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

Barry Bogs Denver and Rio Grande Western Railroad
 


Luke Eisenbraun



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

J’ai bien couru depuis l’aurore,
J’ai galopé jusqu’à la nuit ;
De mes rudes flancs, chaud encore
De tout le feu que je dévore,

J’entends la vapeur qui s’enfuit
Et qui s’éparpille à grand bruit.

Maxime DU CAMP - Écrivain et photographe français (1822 - 1894)
Les chants modernes (1854)



    © Philbru Production