ARCHIVES : DÉCEMBRE 2014

LES SÉLECTIONS DE TRAINVAPEUR.FR

Numéros  236 - 237 - 238 - 239



Numéro 236
SEMAINE du 1 au
7 décembre 2014



LA VIDÉO DE LA SEMAINE

SALON DU CHEMIN DE FER ET DU MODÉLISME FERROVIAIRE DE QUESNOY SUR DEÛLE (25 et 26/10/2014)
Philbru Production  (France)



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Le 6 décembre, la BOURSE DE MODÉLISME FERROVIAIRE organisée par la section modélisme du P.F.T. (Patrimoine Ferroviaire et Tourisme). Ouvert de 09h00 à 16h00. L'entrée est gratuite. Possibilité d'une petite restauration. Anciens ateliers à wagons de la gare de SAINT-GHISLAIN en Belgique. 
Le 7 décembre, deux autres bourses, la BOURSE DU MODÉLISME organisée par l'association PLEINE VIE DE MANCY. Ouvert de 09h00 à 18h00. Entrée gratuite. Mairie de MANCY (51), et la BOURSE DE TRAINS ET AUTOS MINIATURES organisée par le GACL Longuyon (Groupement Artistique des Cheminots de Longuyon). Ouvert de 09h30 à 17h00. Entrée 2 €. Buvette et sandwichs sur place. Salle Georges Brassens. Complexe sportif Léo Lagrange. Avenue de Gaulle à LONGUYON (54).
Sans oublier les Trains du PÈRE NOËL, car depuis quelques années, dès le début du mois de décembre, le vieil homme à la barbe blanche vient rendre visite aux enfants, chaque week-end avant le 25 décembre, en préférant le train à son traditionnel traineau tiré par les rennes. Un rendez-vous magique et festif à ne pas manquer dont vous trouverez une liste non exhaustive dans la rubrique « Trains spéciaux » de l'Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr. Dépêchez-vous car bien souvent les places sont limitées et la réservation est obligatoire. Ce serait vraiment dommage de rater une telle occasion car cela n'arrive qu'une fois par an.
De nombreuses autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées pour les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

LE CONI’FER S’AGRANDIT


Exploité, en 1993, sur un parcours de seulement 500 mètres, le CONI'FER emmène aujourd’hui ses passagers et touristes sur les 8,5 km séparant les Hôpitaux Neufs à Fontaine-Ronde dans ce beau pays du massif du Jura. Mais cet automne de gros travaux ont commencé annonçant la prochaine prolongation de la ligne jusqu’à « Combe Motta » soit 3 kilomètres en plus en attendant de poursuivre, un jour, jusqu’à Pontarlier et, pourquoi pas, en Suisse.
Depuis le début de l'automne et, avant que la Franche-Comté ne se couvre de blanc, le Coni’Fer met les bouchées doubles pour avancer le plus possible les travaux. Suite à l’abattage des arbres au printemps, les équipes ont commencé le broyage des branches et la pose du ballast et des voies. Ce gros chantier, qui sera très certainement interrompu par l’hiver, reprendra au printemps pour terminer l’installation de ce nouveau tronçon avant le début de la saison 2015.

L’année dernière l’association a fêté ses 20 ans, espérons que, avant la fin des deux prochaines décennies, le Coni’Fer aura relevé le challenge de rouvrir le tunnel frontalier, en partie effondré, pour pouvoir passer en Suisse avec leur superbe machine. Un pari un peu fou que cette équipe dynamique est, sans aucun doute, prête à relever.
Pour tout savoir sur le CFTPV - Coni’Fer (Chemin de Fer Touristique Pontarlier-Vallorbe), connectez-vous sur le Site Web.
Source : Coni’Fer.

LA NOUVELLE OFFRE FERROVIAIRE ATLANTIQUE


D’ici 2017, 800 km de lignes nouvelles, constitués de 700 km de lignes à grande vitesse et 100 km de raccordements au réseau existant, devraient être injectés dans le réseau, et de façon simultanée, afin de pouvoir répondre à l’augmentation du nombre des voyageurs et du trafic envisagée à l’horizon 2030.
Ce vaste projet de transports rapides va particulièrement modifier l’organisation du réseau sur la façade Atlantique : la LGV Bretagne Pays de la Loire ; Le Mans - Sablé-sur-Sarthe - Rennes et la LGV Sud-Europe Atlantique : Tours - Bordeaux. Il contribuera notamment à désengorger certaines lignes et à libérer des créneaux sur lignes classiques.
La principale amélioration attendue est la réduction des temps de parcours*, mais également les possibilités de correspondances entre les trains à grande vitesse en provenance ou à destination de Paris, les TER et les trains d’équilibre du territoire. D’après Serge Michel (directeur du projet Atlantique 2017) : « Il appartiendra aux autorités organisatrices et aux transporteurs de construire leur offre de trains en tirant le meilleur parti de ces possibilités nouvelles. Une réorganisation aura lieu autour des pôles principaux de diffusion que sont Rennes, Nantes, Bordeaux, Toulouse et d’autres secondaires comme Tours, Le Mans, Poitiers, pour permettre la diffusion de la grande vitesse sur l’ensemble du territoire ». Par ailleurs la mise en place généralisée du cadencement, notamment en Bretagne et Pays de la Loire, permettra des correspondances plus nombreuses, plus systématiques, avec des horaires plus facilement mémorisables.
Ce projet aura également pour effet de rapprocher le Grand Ouest des centres économiques en France et en Europe.
Initiés voici une vingtaine d’années, tous ces travaux devraient être terminés dans 3 ans.
* Paris-Rennes en 01h26 (37 minutes gagnées), Paris-Nantes en 01h55 (au lieu de 02h02), Paris-Bordeaux en 02h05 (au lieu de 03h00).
Source : RFF.

LE TRAIN MINIATURE : FAITES LUI SA FÊTE !


Troisième diffusion. A l'initiative de la FFMF (Fédération Française de Modélisme Ferroviaire), de mi-novembre à Noël, la Fête du Train Miniature (FTM) est ouverte à tous, association ou modéliste individuel, adhérent FFMF ou non. Chacun peut faire la fête, une heure, une journée, un week-end, durant une semaine ou pourquoi pas un mois entier !
Que vous habitiez une grande ville ou un petit village, que vous soyez en club ou individuel, n'hésitez pas à montrer vos trains au supermarché, dans les vitrines de magasins, à la mairie ou à la salle des fêtes, sur votre lieu de travail, dans votre jardin ou la maison, voire sur le trottoir ! Le but est d'attirer et d'intéresser le plus grand nombre, du jeune enfant admiratif au jeune retraité en recherche de loisir. Les visiteurs de vos manifestations sont les modélistes de demain !

COMMENT FAIRE LA FÊTE DU TRAIN ?
•  AVANT la fête, dès maintenant, le lieu, l'action, informer, se procurer des affiches FTM, ...
•  PENDANT la fête, communiquer, être disponible, garder des images, ...
•  APRÈS LA FÊTE, faire savoir, partager, ...
La FFMF publiera vos actions FTM sur ftm.ffmf.fr, le site de la Fête du Train. Comme chaque année, des initiatives seront spécialement remarquées et valorisées par la FFMF et ses partenaires. Alors n'hésitez pas et, faites sa fête... au train miniature.
Source : FFMF.

LE GIRLS’ DAY DU RAIL

Depuis maintenant 3 ans, afin d’encourager les vocations féminines dans les métiers du ferroviaires, la SNCF organise une opération « Girls’ Day » pour faire connaître les emplois plutôt techniques, souvent dits « masculins » (conducteurs de train, agents de maintenance…), car si aujourd’hui, 21 % du personnel est féminin, soit 52.000 femmes, 60,9 % pratiquent une activité administrative ou commerciale contre 4,7 % pour les métiers de la conduite.
Pour renverser cette tendance, SNCF, lors de cette troisième édition du « Girls’ Day » avait invité plus de 3.000 jeunes lycéennes à venir découvrir les différentes professions du ferroviaire en utilisant des simulateurs de conduites, en visitant les ateliers, les chantiers, les postes d’aiguillage, ou en échangeant avec des femmes du terrain dans 200 établissements SNCF.
Cette initiative, destinée à favoriser la mixité des emplois, s’inscrit dans la série d’actions menées par la SNCF comme la signature d’une convention avec le ministère du droit des femmes en 2013 ou encore la création d’un réseau interne « SNCF au féminin », qui ont été récompensées par l’obtention du label Afnor Egalité professionnelle en mars 2014. Mais on se demande toujours pourquoi, à compétences égales, il existe encore 5% d’écart entre la rémunération des femmes et celle des hommes à la SNCF
Source : SNCF.

LES « DECAUVILLE » AU SERVICE DE LA GRANDE GUERRE

Troisième diffusion. Après le succès rencontré par son premier ouvrage : LES DECAUVILLE - L’histoire d’une réussite sociale de la culture de la betterave au chemin de fer (voir trainvapeur200 - mars 2014), Sylvia RHODIER récidive avec un nouvel opus « LES DECAUVILLE. Au service de la Grande Guerre. De la culture de la betterave au chemin de fer militaire ».
Dans la seconde moitié du XIXème siècle, en quelques années seulement, les Decauville sont passés d’une agriculture commerciale, avec culture de la betterave, à la grande industrie en produisant principalement du matériel ferroviaire dans leur usine de Corbeil.
Dès la fin du XIXème siècle, le matériel « Decauville » était utilisé, par le gouvernement français mais aussi par différents gouvernements étrangers, à des fins militaires.
Lorsque la première guerre mondiale éclate, les Decauville ont déjà constitué un véritable empire avec des productions originales et variées et un chemin de fer, le « Porteur Decauville », exporté à travers le monde entier. C’est donc tout naturellement que les Établissements Decauville vont se mettre au service du Ministère de la Guerre pour répondre aux besoins de l’effort de guerre.
De quelle manière les Decauville se sont-ils mis au service de la Grande Guerre ?
C’est cette histoire trop souvent méconnue que l’auteur se propose de vous faire découvrir dans cet ouvrage.
Pour commander « LES DECAUVILLE. Au service de la Grande Guerre. De la culture de la betterave au chemin de fer militaire », prendre directement contact avec l’auteur, soit par courriel : sylviacolo@gmail.com, soit par téléphone : 06 89 14 48 03.
ISBN : 979 1093 027 029 - 18 €



LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

Le petit train d'Artouste fête ses 80 ans
 


jame 3329



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

La SNCF nous demande de passer l’avis suivant : La Société Nationale des Chemins de Fer Français serait reconnaissante à toute personne pouvant lui donner l’adresse d’une autre personne ayant des vapeurs afin d’utiliser ce malaise physique pour faire marcher les locomotives. Ceci, bien entendu, dans le but de compression et d’économie basé sur le principe de l’utilisation des connaissances. Se présenter tous les jours, aux heures où les bureaux sont fermés.

Pierre DAC - Écrivain humoriste français (1893 - 1975)
L’os à moelle n° 65 (4 août 1939)




Numéro 237
SEMAINE du 8 au
14 décembre 2014



LA VIDÉO DE LA SEMAINE

TGV IRIS 320 Vigirail
ErebosSan  (France)




LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Les 13 et 14 décembre, les JOURNÉES PORTES OUVERTES organisées par de nombreux clubs de modélismes ferroviaires comme le CMFA (Club Modélisme Ferroviaire Arpajonnais) à ARPAJON (91), l'AMFC (Association des Modélistes Ferroviaire du Centre) à ORLÉANS (45) ou le RMC 50 (Rail Miniature Club 50) à LA GLACERIE (50). Renseignements et liens vers les sites web des clubs dans l'agenda de trainvapeur.fr. Lien.
Sans oublier les Trains du PÈRE NOËL, car depuis quelques années, dès le début du mois de décembre, le vieil homme à la barbe blanche vient rendre visite aux enfants, chaque week-end avant le 25 décembre, en préférant le train à son traditionnel traineau tiré par les rennes. Un rendez-vous magique et festif à ne pas manquer dont vous trouverez une liste non exhaustive dans la rubrique « Trains spéciaux » de l'Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr. Dépêchez-vous car bien souvent les places sont limitées et la réservation est obligatoire. Ce serait vraiment dommage de rater une telle occasion car cela n'arrive qu'une fois par an.
De nombreuses autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées pour les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

UNE NOUVELLE « ROUTE DE LA SOIE »


Le 18 novembre dernier, la Chine a inauguré une nouvelle ligne ferroviaire de fret reliant la ville de Yiwu, à l’Est de la Chine, à Madrid en Espagne soit près de 13.000 kilomètres à travers 8 pays (Chine, Kazakhstan, Russie, Bélarusse, Pologne, Allemagne, France, Espagne). L’ancien record de distance était détenu par le Transssibérien avec 9.289 km. Baptisé «Yixinou », le premier train qui transporte 1.400 tonnes de marchandises devrait mettre 21 jours pour parcourir la distance. Avant son arrivée à Madrid, vers le 9 décembre, une halte est programmée en France, à Forbach.
Des liaisons ferroviaires fret de ce type existent déjà depuis 2011 entre la Chine et les villes de Hambourg (port maritime) et Duisbourg (port fluvial) en Allemagne. Ces nouvelles lignes sont destinées à concurrencer le fret maritime dont le temps de voyage est d’environ 60 jours pour un même parcours. Au retour, le train devrait charger des produits de luxe dont la demande est croissante en Chine.
Source : Ville Rail & Transports.

LE RAPPORT ANNUEL DE L’UIC

SUR LES ACCIDENTS FERROVIAIRES EN EUROPE


Le 17 octobre 2014, l’UIC (Union Internationale des Chemins de fer) a publié son rapport annuel sur les accidents ferroviaires en Europe. La Base de données Sécurité de l'UIC collecte des données depuis 2001 et couvre actuellement 21 réseaux membres de l'UIC*. En 2013, 4,1 milliards de trains-kilomètres ont été produits sur les différents réseaux pour un volume de trafic de 7,2 milliards de voyageurs et de 0,9 milliards de tonnes de fret.
Cette base de données gérée par l'Unité Sécurité de l'UIC a pour but d'entretenir un fonds d'informations comportant non seulement des statistiques d'accident, mais également des indications complètes sur les causes, les circonstances et les conséquences de ces accidents.
Pour l’année 2013, on décompte 1.074 décès de personnes réparties de la façon suivante : 643 victimes suite à une intrusion dans les emprises ferroviaires non autorisées ; 279 lors du non-respect des consignes de sécurité lors du franchissement d’un passage à niveau ; 96 passagers décédés suite à des collisions, déraillements et autres accidents ; 27 agents des chemins de fer victimes pendant leur travail et 29 autres personnes comptabilisées et dont le décès n’est pas en rapport avec les causes énumérées précédemment.
Comparée à l’année 2009, la courbe des victimes est en baisse de près de 20 %, 1.074 en 2013 contre 1.348 en 2009, mais le nombre des passagers décédés est lui en forte hausse, 96 en 2013 contre 27 en 2009.
Cette augmentation est notamment due aux catastrophes ferroviaires exceptionnelles survenues en Espagne (Saint Jacques de Compostelle - 79 morts), et en France (Brétigny sur Orge - 7 morts).
Toutefois l’UIC met l’accent sur le fait que le train constitue le mode de transport terrestre le plus sûr car, durant cette même année 2013, les accidents de la route firent 26.000 victimes sur le réseau routier européen
L’UIC coordonne les nombreux projets européens qui visent à poursuivre les actions de sensibilisation et d’amélioration de la sécurité, notamment pour la traversée des voies en gare ou le respect des règles de sécurité lors du franchissement de passages à niveau, qui représentent près de 25 % des causes d’accidents. La campagne menée tout dernièrement par Réseau Ferré de France en est une illustration (voir vidéo ci-dessus).
* ADIF (Espagne), CFL (Luxembourg), CFR-SA (Roumanie), DB AG (Allemagne), Eurotunnel, HZ (Croatie), Network Rail (UK), Infrabel (Belgique), JBV (Norvège), MAV (Hongrie), ÖBB (Autriche), PKP (Pologne), ProRail (Pays-Bas), REFER (Portugal), RFF (France), RFI/FS (Italie), CFF/SBB (Suisse), SZ (Slovénie), SZDC (République tchèque), Trafikverket (Suède), ZSR (Slovaquie).
Source : UIC.

LE TRAIN MINIATURE : FAITES LUI SA FÊTE !


Quatrième diffusion. A l'initiative de la FFMF (Fédération Française de Modélisme Ferroviaire), de mi-novembre à Noël, la Fête du Train Miniature (FTM) est ouverte à tous, association ou modéliste individuel, adhérent FFMF ou non. Chacun peut faire la fête, une heure, une journée, un week-end, durant une semaine ou pourquoi pas un mois entier !
Que vous habitiez une grande ville ou un petit village, que vous soyez en club ou individuel, n'hésitez pas à montrer vos trains au supermarché, dans les vitrines de magasins, à la mairie ou à la salle des fêtes, sur votre lieu de travail, dans votre jardin ou la maison, voire sur le trottoir ! Le but est d'attirer et d'intéresser le plus grand nombre, du jeune enfant admiratif au jeune retraité en recherche de loisir. Les visiteurs de vos manifestations sont les modélistes de demain !

COMMENT FAIRE LA FÊTE DU TRAIN ?
•  AVANT la fête, dès maintenant, le lieu, l'action, informer, se procurer des affiches FTM, ...
•  PENDANT la fête, communiquer, être disponible, garder des images, ...
•  APRÈS LA FÊTE, faire savoir, partager, ...
La FFMF publiera vos actions FTM sur ftm.ffmf.fr, le site de la Fête du Train. Comme chaque année, des initiatives seront spécialement remarquées et valorisées par la FFMF et ses partenaires. Alors n'hésitez pas et, faites sa fête... au train miniature.
Source : FFMF.

LES « DECAUVILLE » AU SERVICE DE LA GRANDE GUERRE

Quatrième diffusion. Après le succès rencontré par son premier ouvrage : LES DECAUVILLE - L’histoire d’une réussite sociale de la culture de la betterave au chemin de fer (voir trainvapeur200 - mars 2014), Sylvia RHODIER récidive avec un nouvel opus « LES DECAUVILLE. Au service de la Grande Guerre. De la culture de la betterave au chemin de fer militaire ».
Dans la seconde moitié du XIXème siècle, en quelques années seulement, les Decauville sont passés d’une agriculture commerciale, avec culture de la betterave, à la grande industrie en produisant principalement du matériel ferroviaire dans leur usine de Corbeil.
Dès la fin du XIXème siècle, le matériel « Decauville » était utilisé, par le gouvernement français mais aussi par différents gouvernements étrangers, à des fins militaires.
Lorsque la première guerre mondiale éclate, les Decauville ont déjà constitué un véritable empire avec des productions originales et variées et un chemin de fer, le « Porteur Decauville », exporté à travers le monde entier. C’est donc tout naturellement que les Établissements Decauville vont se mettre au service du Ministère de la Guerre pour répondre aux besoins de l’effort de guerre.
De quelle manière les Decauville se sont-ils mis au service de la Grande Guerre ?
C’est cette histoire trop souvent méconnue que l’auteur se propose de vous faire découvrir dans cet ouvrage.
Pour commander « LES DECAUVILLE. Au service de la Grande Guerre. De la culture de la betterave au chemin de fer militaire », prendre directement contact avec l’auteur, soit par courriel : sylviacolo@gmail.com, soit par téléphone : 06 89 14 48 03.
ISBN : 979 1093 027 029 - 18 €

LOCO LEGO

Pour les enfants qui n'ont pas encore trouvé une idée de cadeau à demander au Père Noël, voici une petite vidéo de train Lego qui pourrait les inspirer avant le soir du 25 décembre.
Ça donne envie de rajeunir...
Source : YouTube.


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

Spectacular footage Train plowing through deep snow Arthurs Pass
 


geoffmackley




LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Puis, un train passa, sortant de Paris, arrivant avec l’essoufflement de son haleine et son roulement peu à peu enflé. Et elle [Gervaise] n’aperçut de ce train qu’un panache blanc, une brusque bouffée qui déborda du parapet et se perdit. Mais le pont avait tremblé, elle-même restait dans le branle de ce départ à toute vapeur. Elle se tourna comme pour suivre la locomotive invisible, dont le grondement se mourrait.

Émile ZOLA - Écrivain et journaliste français (1840 - 1902)
L'assommoir (1877)




Numéro 238
SEMAINE du 15 au
21 décembre 2014



                   

LA VIDÉO DE LA SEMAINE

LE P’TIT TRAIN DE LA HAUTE SOMME - APPEVA (18/10/2014)
Philbru Production  (France)



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

Le 20 décembre, la BOURSE D’ÉCHANGE organisée par le CFPM (Chemin de Fer Privé de la Mulatière) à LA MULATIÈRE (69), et les 20 et 21 décembre, le SALON DES TRAINS organisé par le ROTARY CLUB COMPIÈGNE-SUD, au profit de l’Enfance. Salles Saint Nicolas. Rue Jeanne d’Arc à COMPIÈGNE (60). Renseignements et liens vers les sites web des clubs dans l'agenda de trainvapeur.fr. Lien.
Sans oublier les TRAINS DU PÈRE NOËL, car depuis quelques années, dès le début du mois de décembre, le vieil homme à la barbe blanche vient rendre visite aux enfants, chaque week-end avant le 25 décembre, en préférant le train à son traditionnel traineau tiré par les rennes. Un rendez-vous magique et festif à ne pas manquer dont vous trouverez une liste non exhaustive dans la rubrique « Trains spéciaux » de l'Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr. Dépêchez-vous car bien souvent les places sont limitées et la réservation est obligatoire. Ce serait vraiment dommage de rater une telle occasion car cela n'arrive qu'une fois par an.
De nombreuses autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées pour les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

LE POINT FINAL DE LA MODERNISATION DE LA LIGNE CALAIS - DUNKERQUE


De par sa configuration à voie unique, son mauvais état et sa non électrification, la ligne Calais - Dunkerque ne pouvait supporter qu’un nombre limité de trains régionaux et ne répondait plus aux besoins de la mobilité quotidienne du trafic voyageurs et fret.
Aussi, dans le cadre du contrat de projets État - Région (CPER) 2007/2013, l’État, la Région Nord-Pas de Calais et Réseau Ferré de France ont décidé d’engager des travaux de modernisation de la ligne du littoral afin d’améliorer l’offre ferroviaire - voyageurs et fret.
Engagés depuis avril 2013, les travaux, en fermeture complète de ligne, auront duré 18 mois conformément au planning initial.
Pour alimenter ce chantier, une base de travaux de 11.000 m² a été installée à Bourbourg. Véritable centre névralgique du projet, la base a permis de stocker matériaux, fournitures et outils avant qu'ils soient acheminés sur le chantier de la ligne.
Les travaux principaux se sont achevés durant l’été 2014, suivis d’une période d’essais et de tests des équipements et installations avant la remise en exploitation de la ligne.
Ils visaient à :

  • refaire la voie : pose de 43 km de Long Rail Soudé (LRS) grâce à l'utilisation d'une suite rapide ; mise en place de 58.000 tonnes de ballast neuf ; installation de 43.000 traverses béton neuves et autant de traverses bois recyclées et valorisées.
  • électrifier la voie en 25.000 volts, sur 32 km de ligne, avec la pose de 700 poteaux caténaires.
  • rénover différents ouvrages d’art, dont le Pont levant de Gravelines qui a été équipé de caténaires s'adaptant à la mobilité du pont.
  • allonger la voie d'évitement au niveau de Gravelines en la portant de 800 mètres à 2 kilomètres pour permettre aux trains de fret de se croiser.
  • moderniser  la signalisation ferroviaire en créant deux postes de signalisation automatisés, contrôlables à distance.
  • sécuriser l’ensemble des passages à niveau du parcours en les équipant de barrières automatiques.
  • mettre en place plus de 4 km d'écrans acoustiques et équiper une centaine de maisons de menuiseries au pouvoir de protection sonore performant.

Le samedi 13 décembre, en présence de nombreux officiels et de la presse, la ligne était inaugurée et ouverte par un train spécial, reliant Dunkerque à Calais. Avec ces travaux, le nombre de trains régionaux en circulation passera de 9 à 15 par jour avec une densification de TER aux heures de pointes. On estime que la fréquentation du trafic voyageur pourrait progresser de 200 usagers par jour à plus de 1200. La durée la plus rapide du trajet sera de 35 minutes au lieu de 44 minutes en décembre 2012. Les entreprises de fret se verront proposer de meilleurs services et des créneaux plus nombreux avec un trafic de 16 trains par jour (contre 11 en 2012) et la possibilité de faire circuler des convois longs (diésel ou électrique) de 750 m sans changement de machines. Cette opération, d’un coût de 104,5 millions d’euros a été cofinancée par le Conseil régional Nord-Pas de Calais, l’Europe au travers des fonds FEDER, l’Etat, Réseau Ferré de France, la Communauté Urbaine de Dunkerque, la Communauté d’Agglomération Cap Calaisis, la Chambre de Commerce et d’Industrie Côte d’Opale et le Groupe Eurotunnel.
La maitrise d’ouvrage de l’opération a été assurée par la Direction Régionale Nord Pas de Calais - Picardie de Réseau Ferré de France.
Philippe BRUYELLE (15/12/2014)

LE PLAN GRAND FROID EST LANCÉ


Les conditions météorologiques fragilisent les infrastructures ferroviaires. L’automne, avec la chute des feuilles et ses fortes pluies, amène son lot de désagréments en tout genre, qui nécessite de gros investissements financiers et humains pour minimiser les effets principalement dus à l’enrayage et au patinage des roues de train sur les rails. Avec l’approche de l’hiver, le froid, la neige, le verglas, le gel et le vent peuvent également être lourds de conséquences sur la circulation des trains, conséquence pouvant aller jusqu’à l’arrêt total du trafic en cas de très grosse perturbation climatique ayant amené une rupture de caténaires ou la nécessité de dégager ou réparer les voies.

Pour prévenir et anticiper l’impact des conditions hivernales sur le trafic ferroviaire, la SNCF, comme les années précédentes, a activé son PLAN GRAND FROID.
Ce plan agit sur :
  • les infrastructures : surveillance accrue des voies, aiguillages, caténaires et autres appareillages. Les agents sont mobilisés en équipe d'intervention d'urgence et les engins « chasse neige », révisés et testés, sont pré positionnés aux endroits à risques.
  • le matériel : préparation des trains (projection d’antigel sur les bas de caisse des trains, protection des organes sensibles, etc.).
  • les gares : déneigement des quais lorsque l’accès des voyageurs est rendu impossible ou dangereux (risque de glissade) par la neige ou le verglas.
  • les circulations : abaissement des vitesses dès que cela apparaît nécessaire, à 220 km/h voire 160 km/h pour les TGV* et à 120 km/h pour les trains INTERCITÉS ou les TER (cette mesure provoque l’allongement des temps de parcours). Dans les cas extrêmes, certaines circulations pourraient être annulées.
  • l’information des clients : des rapports étroits avec Météo France permettent de maîtriser l'impact de la météo sur les infrastructures. Chaque jour, Météo France envoie des bulletins de prévisions détaillées aux postes de commandement régionaux, avec une surveillance accrue des sites particulièrement exposés. Lors d'une alerte météo, une « tournée des voies » est organisée. Si la chute de neige est prévisible (c’est-à-dire si l’alerte météo est donnée 36 heures à l’avance), une information fiable sera délivrée au plus tard 24 heures avant le début de la perturbation - si l’information n’est pas prévisible (alerte moins de 36 heures avant la chute de neige), l’information sera fiable mais elle sera donnée avec moins d’anticipation.
A noter que pour minimiser les ralentissements liés aux débris présents sur les rails, et notamment les feuilles mortes, les Chemins de fer hollandais testent un nouveau système de nettoyage des voies en utilisant un laser situé à l'avant des locomotives. Le rayon projeté par le laser, grille les feuilles et nettoie ainsi le rail avant le contact avec les roues. De plus, une fois le train passé, les nouvelles fortes mortes ne se collent plus sur le rail encore chaud.
Ce système, n'est aujourd'hui efficace qu'à une vitesse maximale de 80 km/h. Une fois amélioré, il permettrait, à l'avenir, de remplacer les techniques actuelles de nettoyage utilisant des produits lessiviels nocifs à l’environnement**.
A suivre...

* au croisement de 2 TGV, la vitesse d’impact d’un bloc de glace qui se détache est de 600 km/h.
** sur le même sujet : L’automne est arrivé - n° 233 de trainvapeur.fr.
Source : SNCF.

LES « DECAUVILLE » AU SERVICE DE LA GRANDE GUERRE

Cinquième et dernière diffusion. Après le succès rencontré par son premier ouvrage : LES DECAUVILLE - L’histoire d’une réussite sociale de la culture de la betterave au chemin de fer (voir trainvapeur200 - mars 2014), Sylvia RHODIER récidive avec un nouvel opus « LES DECAUVILLE. Au service de la Grande Guerre. De la culture de la betterave au chemin de fer militaire ».
Dans la seconde moitié du XIXème siècle, en quelques années seulement, les Decauville sont passés d’une agriculture commerciale, avec culture de la betterave, à la grande industrie en produisant principalement du matériel ferroviaire dans leur usine de Corbeil.
Dès la fin du XIXème siècle, le matériel « Decauville » était utilisé, par le gouvernement français mais aussi par différents gouvernements étrangers, à des fins militaires.
Lorsque la première guerre mondiale éclate, les Decauville ont déjà constitué un véritable empire avec des productions originales et variées et un chemin de fer, le « Porteur Decauville », exporté à travers le monde entier. C’est donc tout naturellement que les Établissements Decauville vont se mettre au service du Ministère de la Guerre pour répondre aux besoins de l’effort de guerre.
De quelle manière les Decauville se sont-ils mis au service de la Grande Guerre ?
C’est cette histoire trop souvent méconnue que l’auteur se propose de vous faire découvrir dans cet ouvrage.
Pour commander « LES DECAUVILLE. Au service de la Grande Guerre. De la culture de la betterave au chemin de fer militaire », prendre directement contact avec l’auteur, soit par courriel : sylviacolo@gmail.com, soit par téléphone : 06 89 14 48 03.
ISBN : 979 1093 027 029 - 18 €

LE « COUP DE GUEULE » DU PARLEMENTAIRE

A lire l’article écrit sur son blog, Joël Giraud, Député des Hautes-Alpes, n’est vraiment pas content du service TER de la SNCF. Il est vrai que les dysfonctionnements du trafic enregistrés le 11 décembre 2014, en gare d’Embrun, ont de quoi mettre en rogne.
Voici son récit :
ENTRE BREVET BLANC ET TRAIN CIRCULANT À VIDE… LA SNCF CONSEILLE LE COVOITURAGE !

« Ce matin c'est un peu l'émeute en gare d'Embrun. A 6h52 se croisent en gare deux trains l'un pour Gap l'autre pour Briançon. Celui pour Briançon est très attendu car les élèves montent dans la cité Vauban passer le brevet blanc. Et soudain et sans explication, comme au demeurant la veille, le TER est supprimé sans annonce préalable, sans SMS d'alerte et surtout sans car de substitution. Les étudiants parfois accompagnés de leurs parents qui eux descendent travailler à Gap se voient proposer comme seule solution par la SNCF.....de covoiturer !! Le comble est atteint quand les parents partent pour certains en train sur Gap et croisent en gare d'Embrun le TER supprimé qui circule bien mais à vide et sans prendre de voyageurs. Témoin de la scène, j'étais à bord du TER pour Gap et Grenoble.
J'ai alerté aussitôt le vice-président de la Région en charge des transports pour qu'il « passe une avoinée à la SNCF pour ses dysfonctionnements à répétition et l'absence totale d'information et de considération pour les usagers ». Il faut dire que depuis quelques mois les incidents se multiplient. Mardi soir, les TER Valence Gap Briançon étaient tous supprimés sans explication. A Valence TGV, suite à des travaux la plupart des TER partent de l'autre gare Valence Ville sans information des usagers à qui sont délivrés des billets avec correspondances....qui n'existent pas.
La cerise sur le gâteau la semaine dernière ayant été un retard sidéral sur un Valence Briançon qui avait oublié de faire le plein !!!
J'ai donc une nouvelle fois saisi le Président de la SNCF et je me demande jusqu'où « cette boite qui part en c....... ira en termes de désorganisation » ! »
Malgré ce coup de gueule, deux trains ont été de nouveau annulés le lendemain !
Sources : Le blog de Joël Giraud et dici.fr.

LE TRAIN MINIATURE : FAITES LUI SA FÊTE !


Cinquième et dernière diffusion. A l'initiative de la FFMF (Fédération Française de Modélisme Ferroviaire), de mi-novembre à Noël, la Fête du Train Miniature (FTM) est ouverte à tous, association ou modéliste individuel, adhérent FFMF ou non. Chacun peut faire la fête, une heure, une journée, un week-end, durant une semaine ou pourquoi pas un mois entier !
Que vous habitiez une grande ville ou un petit village, que vous soyez en club ou individuel, n'hésitez pas à montrer vos trains au supermarché, dans les vitrines de magasins, à la mairie ou à la salle des fêtes, sur votre lieu de travail, dans votre jardin ou la maison, voire sur le trottoir ! Le but est d'attirer et d'intéresser le plus grand nombre, du jeune enfant admiratif au jeune retraité en recherche de loisir. Les visiteurs de vos manifestations sont les modélistes de demain !

COMMENT FAIRE LA FÊTE DU TRAIN ?
•  AVANT la fête, dès maintenant, le lieu, l'action, informer, se procurer des affiches FTM, ...
•  PENDANT la fête, communiquer, être disponible, garder des images, ...
•  APRÈS LA FÊTE, faire savoir, partager, ...

La FFMF publiera vos actions FTM sur ftm.ffmf.fr, le site de la Fête du Train. Comme chaque année, des initiatives seront spécialement remarquées et valorisées par la FFMF et ses partenaires. Alors n'hésitez pas et, faites sa fête... au train miniature.
Source : FFMF.


LE DOCUMENT DE LA SEMAINE

La sécurité en gare et aux abords des voies
 


Infrabel1



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

Je me lève, je m'habille sans bruit, je pousse doucement la porte, je suis dans le couloir ; - personne - j'allume une cigarette, j'ouvre une nouvelle porte qui donne accès sur la plateforme, au dehors. Je respire enfin, mais le vent soulevé par le rapide m'aplatit contre les parois en même temps qu'une pluie fine de suie me picote le visage et les mains de points noirs. Il faut rentrer.

Joris-Karl HUYSMANS - Écrivain et critique d'art français (1848 - 1907)
De tout - Le Sleeping-Car (1902)




Numéro 239
SEMAINE du 22 au
28 décembre 2014



LA VIDÉO DE LA SEMAINE

Thomas Tank Engine and Santa's Reindeer
pumpkin Junction RR



LES RENDEZ-VOUS DU PROCHAIN WEEK-END

C'est la trêve hivernale pour les manifestations et expositions ferroviaires durant les fêtes de fin d'année, mais dans de nombreuses villes, certaines vitrines de boutiques et de centres commerciaux sont amoureusement décorées sur le thème du train. N'hésitez pas, c'est un vrai plaisir pour les yeux.
Sans oublier les derniers TRAINS DU PÈRE NOËL, des 22 et 23 décembre, car depuis quelques années, dès le début du mois de décembre, le vieil homme à la barbe blanche vient rendre visite aux enfants, chaque week-end avant le 25 décembre, en préférant le train à son traditionnel traineau tiré par les rennes. Un rendez-vous magique et festif à ne pas manquer dont vous trouverez une liste non exhaustive dans la rubrique « Trains spéciaux » de l'Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr. Dépêchez-vous car bien souvent les places sont limitées et la réservation est obligatoire. Ce serait vraiment dommage de rater une telle occasion car cela n'arrive qu'une fois par an.
De nombreuses autres expositions et manifestations ferroviaires sont également programmées pour les semaines à venir. Vous en trouverez les détails dans vos journaux régionaux, sur les autres sites spécialisés et bien sûr dans l’Agenda ferroviaire de trainvapeur.fr.



LES INFORMATIONS DE LA SEMAINE

LA BELLE SAISON DU CFBS


Très bonne année 2014 pour le CFBS qui, à mi-décembre, avant le dernier train du Père-Noël, avait déjà transporté 186.753 voyageurs venus faire un petit tour entre terre et mer au rythme nonchalant des trains d’antan, contre un peu plus de 160.000 en 2013. Les professionnels et les bénévoles de l’association, grâce à leur dynamisme sont à l’origine de ce succès auquel il faut également associer les collectivités locales investies.
Pour poursuivre sur cette lancée, et afin de commencer la saison 2015 dans les meilleures conditions lors du premier week-end de circulations des 21 et 22 février, l’association continue d’entretenir, locomotives, matériels, et bâtiments ainsi que les 27 km de voies du Réseau des Bains de Mer (actuellement 1.000 mètres de voies sont en complète rénovation entre Noyelles sur Mer et St-Valery sur Somme et, en atelier, un travail de fond est entrepris sur la locomotive 031 Buffaud Robatel n° 3714 de 1909).
En plus des circulations des trains historiques qui auront lieu tous les jours du 28 mars au 1er novembre, des journées à Thème seront proposées durant l’année 2015 : Des Hommes & des Machines (avec la visite des ateliers de St-Valery Canal) ; les Dîners à bord (plus nombreux qu’en 2014) ; les Trains des Marées (21 et 22 mars) ; les Trains d’Artifice (15 août). Des animations seront également organisées à l'occasion de manifestations : les Nocturnes de Cayeux ; la Fête de la Nature ; la Transbaie ; la Fête de la Gare ; les Journées du Patrimoine ; les Trains à la Mer ; Cayeux à toute vapeur ; les Trains du Père Noël, etc... De nombreuses occasions pour venir faire un tour à bord d’un train à vapeur d’antan autour de l’une des plus belles baies du monde préservées à l’état sauvage.

Pour tous renseignements contacter le CFBS (Chemin de Fer de la Baie de Somme) sur son Site Web.

LA RÉNOVATION DE LA LGV NORD EUROPE


Mise en service en mai 1993, la LGV Nord permet aujourd’hui de relier Paris à Londres et Bruxelles via Lille sans oublier Amsterdam et Cologne.
Dès 2015, Réseau Ferré de France, futur SNCF Réseau à partir du 1er janvier, va entreprendre une série de travaux de rénovation et de remplacement des composants de la voie (rails et ballast). Prévu sur 6 ans (2015 - 2021) ce gigantesque chantier permettra de traiter 280 kilomètres de voies entre Paris, le Tunnel sous la manche et la frontière belge.
Rendus nécessaires du fait du passage quotidien répété des trains à grande vitesse, ces travaux ont pour objectif de garantir le niveau de performance de l’infrastructure ainsi que la régularité et le confort des circulations ferroviaires.
Le premier chantier engagé sur le 1er semestre 2015, est programmé pour traiter 24,5 kilomètres de voies dans le secteur de Ressons (60) en Picardie.

Afin de minimiser la gêne occasionnée par ce type d’intervention, les travaux seront réalisés de nuit aux heures ou le trafic à grande vitesse est interrompu. Toutefois, des limitations temporaires de vitesse entraineront des allongements de temps de parcours, des modifications d’horaires au départ et à l’arrivée et des modifications de dessertes ponctuelles.
Ainsi, du 6 janvier au 10 juillet 2015, les horaires de la plupart des TGV Nord seront modifiés d’environ 6 minutes au départ et à l’arrivée de Paris Gare du Nord.

DU 20 JANVIER AU 11 FÉVRIER 2015, les temps de parcours seront allongés de :
  • 5 à 10 minutes pour les TGV Paris < > Lille.
  • 15 minutes pour 2 TGV Paris < > Lille :
    • le TGV 7248 Lille > Paris. Arrivée à Paris Nord à 12h57 au lieu de 12h44.
    • le TGV 7572 Rang du Fliers > Lille > Paris. Arrivée à Paris Nord à 18h25 au lieu de 18h14 (du 3 au 11 février 2015).
  • 6 minutes pour certains TGV Paris > Arras, en heure de pointe.
  • 11 minutes pour certains TGV Arras > Paris, en heure de pointe.
DU 20 JANVIER AU 10 JUILLET 2015 :
  • Les TGV 7214 et 7216 Dunkerque - Calais > Paris seront avancés de 10 minutes. Départ de Calais Ville à 06h03, de Calais Frethun à 06h15, de Dunkerque à 06h24 et de Lille Europe à 07h04.
  • Le TGV 7536 Rang du Fliers - Boulogne > Paris sera avancé de 9 minutes. Départ de Lille Europe à 09h04.
  • Les TGV 5102 et 5104 Lille > Marseille - Montpellier circuleront ensemble sur le parcours Lille > Lyon, du 20 janvier au 7 mars 2015 (au-delà de cette date, l’horaire est susceptible d’évoluer). Départ de Lille Europe à 05h49. A noter que la gare d’Arras ne sera pas desservie.
DU 2 FÉVRIER AU 6 MARS 2015 :
  • Du lundi au vendredi, le TGV 7097 (dernier train de soirée Paris > Lille) partira à 21h57 au lieu de 22h20 de Paris Gare du Nord.
  • Du lundi au vendredi, le TGV 7096 (dernier train de soirée de Lille > Paris) partira à 22h05 au lieu de 21h20 de Lille.
DU 20 FÉVRIER AU 20 MARS 2015 :
  • Le vendredi soir, le TGV 7357 Paris (20h52) > Dunkerque (23h04), via Arras (21h48), ne desservira pas les gares de Lens et Béthune. Une substitution routière sera mise en place au départ d’Arras vers Lens et Béthune.
Les horaires indiqués sur les titres de transport tiendront compte de ces modifications.

Ce chantier de voie représente un investissement de près de 40 millions d’euros pour l’année 2015, investissement entièrement financé par Réseau Ferré de France.
Source : RFF.

INSOLITE : UNE LOCOMOTIVE BARBECUE

A première vue, rien ne laisse présager de l’usage de cette locomotive, installée dans le jardin de ce retraité américain. Tout y est : chaudière ; cheminée ; roues ; cabine ; sifflet ; cloche ; lanterne ; chasse-pierres ; numéro d’immatriculation, sauf que si l’on s’approche un peu, on perçoit qu’une odeur agréable de viande grillée s’échappe de sa cheminée, car cette locomotive, dont la chaudière est alimentée au bois, n’est autre qu’un barbecue géant qui cuit à la vapeur saucisses, ribs, côtelettes, etc.
Trois ans auront été nécessaires, à ce bricoleur ingénieux amoureux du train, pour construire ce train-barbecue.
Source : Gentside.

LES PLUS BELLES STATIONS DE MÉTRO DU MONDE

Depuis de nombreuses années, les grandes métropoles européennes et du reste du monde modernisent ou rénovent certaines stations de métro construites dans la première partie du XXème siècle. Ainsi, au hasard des voyages, les touristes ont bien souvent le plaisir de découvrir, en empruntant les transports en commun souterrain, des stations et autres gares de métro dont l’architecture est d’une beauté ou d’une originalité qui ne laissent pas indifférent. Aussi certains magazines de voyage et journaux spécialisés proposent maintenant dans leur rubrique « Travel » des classements des plus beaux édifices « underground », classements qui étaient réservés, jusque-là, aux gares ferroviaires de surface et aux aéroports.
CNN Travel n’échappe pas à la règle et publie son classement des 17 stations de métros les plus impressionnantes du monde. La sélection va de Kaohsiung (Taiwan) à Santiago (Chili) en passant par Moscou (Russie), Paris (France) et Dubaï (Émirats arabes unis). Il y en a pour tous les goûts, de tous les styles et certaines décorations sont assez surprenantes, comme l’entrée de la station Bockenheimer Warte à Francfort en Allemagne. Pour visionner les photos de ces 17 stations, cliquez sur ce lien.
Source : CNN.



LA CITATION FERROVIAIRE DE LA SEMAINE

La voie ferrée est une nouvelle géométrie.

Blaise CENDRARS - Écrivain français (1887 - 1961)
Du monde entier au cœur du monde (1957)





    © Philbru Production